Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

le dico

Les pissous monotones des violons de l’automne

6 Septembre 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

Aujourd’hui, je vous cause de l’expression commune : Pisser dans un violon (Faire des choses inutiles, qui ne servent ou ne riment à rien) Exemple (avec un aillequeue) : Dire à certains d’arrêter enfin d’être cons, C’est vraiment pisser dans un violon....

Lire la suite

Le loup est désormais frivolibre

7 Août 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

J’informe mes fidèles lecteurs de chez Tousexes et Tousages que depuis aujourd’hui, j’ai l’insigne honneur et l’avouable plaisir d’être un des coauteurs du jubilintélligent blogue Frivoli (en lien à droite) Frivoli est un Polyblogue d'amateurs de mots,...

Lire la suite

L’an quarante (suite et fin)

28 Juillet 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

Oui, suite et fin parce qu’on ne va pas y passer l’été... Finalement, après les deux seules propositions de STV et de Zeugme (qui en plus nous envoie sur un blogue pas triste), en commentaire de ma note du 26 juillet 2005 (apparemment, tout le monde,...

Lire la suite

Je m’en bats l’œil de l’an quarante

26 Juillet 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

A une des mes questions sur un point d’un de mes projets, mon patron me répond : « J’en m’en fous comme de l’an quarante » Je connaissais évidemment cette expression, mais je ne me suis jamais vraiment préoccupé de savoir ce qu’était cet « an quarante...

Lire la suite

Le dictionnaire du loup-garou (2)

9 Juillet 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

Le loup a parfois des maux de tête, mais il a surtout plein de mots dans la tête ; Des mots simples, des mots nouveaux, de beaux mots, des mots laids (le pied !) des gros mots, des petits mots, des mots inventés, des mots disparus ou des mots rares :...

Lire la suite

Quatre poils.

30 Mai 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

Ah oui, j'ai oublié... ça m'était venu dans l'heureux air en revenant du boulot et j'ai pas pu le noter parce que j'étais du genre sardine. A propos du chiffre quatre des franchouillards. Les singes - les français donc, si vous m'avez bien lu - ils aiment...

Lire la suite
<< < 10