Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

In memoriam : Le lémur de Berlin

13 Novembre 2009 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Bestiaire

Il y a vingt ans, le 9 novembre 1989 disparaissait de notre bonne vieille planète le dernier représentant du lémur de Berlin.

Ce lémurien fut découvert en 1699 par le grand zoophile zoologue Goupil-Loup de Berlin-Gault (Millau, 1691-1700) sur un arbre agrémentant un de ces beaux plateaux que nous sert encore notre bon et beau Vercors (la région, pas l’écrivain) en Dauphiné, France, Europe, Terre, système solaire, Voie lactée, Univers et plus loin, je ne sais plus.

Notre homme donna ainsi son nom à cet animal qui est aussi nommé Lémur du Vercors ou encore maki du Vercors.

Car le lémur de Berlin est une variété de maki ou lémur vrai ou vari. (Voir le lien en bas, mais pas tout de suite, parce que je cause là)

Souvent le maki vari varie (et à cet égard, on peut estimer qu’il charrie vari)

A noter que les lémurs (ou lémuriens) par leur discrétion légendaire doivent leur nom aux lémures romains (sorte de fantômes) ou âmes damnées d’hommes et de femmes ne pouvant trouver le repos car ils ont connu une mort tragique ou particulièrement violente. Ils viennent souvent hanter les demeures des vivants.

 

Une des caractéristiques du Lémur de Berlin (maki berlinus vari) est qu’il peut être en érection pendant plusieurs années (une sorte de priapisme perpétuel) ce qui causa d’ailleurs sa perte à force d’épuiser ses femelles makis qu’il prenait plusieurs fois par heure, nuit et jour, pour soulager sa trique éternelle.

 

Veuf, malade, épuisé, mais toujours bandant béat dans le vide abyssal de sa vieille solitude, le dernier lémur de Berlin s’est effondré un triste soir du 9 novembre 1989 au beau milieu d’un pré du Vercors (encore appelé le « champ des partisans »)

 

Frères humains qui avec moi vivez, souvenons-nous à jamais du lémur de Berlin (même si certains d’entre nous furent bien jaloux malades de sa trique incessante)

 

Lien : le maki ou lémur vari sur Wikipedia


Illustration : Photo d’un lémur de Berlin. Photo numérique prise en 1699 par Goupil-Loup de Berlin-Gault lui-même.

 

Fin de loup
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Camembert toi-même, eh !


Répondre
M

Didier : C'est celui qui dit qui est ! Na !


D

Excellent ! Je crois que je n'aurais pas osé la faire, celle-là : j'aurais trop eu le lémur de la honte.


Répondre
M

Didier : Mais si, mais si, vous pouviez très bien le faire ! (Vous êtes capable de tout — vous au moins, alors camembert hein !)


F

J'ai vu que le 9 novembre se trouvait M Walesa, , surnommé lech-lémur


Répondre
M

Fidel Castor : Oui, mais il y avait aussi Gorbi (Gorbiiiiiiiii !) J'ai regretté l'absence de JP2, mais bon, il avait sans doute de bonnes excuses...


B

P'tite bête !


Répondre
M

Berthoise : Bon, d'accords, je suis très bête, mais pas si petit que ça en fait (1,77 m aux dernières nouvelles)


S

Mais où est passé mon superbe commentaire précédent ? Censure ou avec ?


Répondre
M

Saturnin : Moi, j'ai rien fait hein ! Je n'ai touché à rien,, je le jure, mais je l'ai lu ton superbe commentaire et je le relis encore... Alors hein ! Camembert !


M

Article de fond très documenté. Je vous fécilite Monsieur Lathor.


Répondre
M

Muriel : Lothar, pas Lathor, Madame Castafiotte — mille millions de mille sabords ! (bises)


W

Le dernier descendant paresseux du Grand lemur Aï de Chine?


Répondre
M

Werewolf : C'est vrai que c'est derrière cette muraille que bientôt seront les mûrs (ou pas)


G

Avec une vie sexuelle aussi agitée, je comprends que certains l'aient surnommé "lémure de la honte" !


Répondre
M

Gothic Inside (Diantre, quel pseudo !) : "Lémure de la honte : Très bon ! Mais bon, à chacun sa spécialité non ? 


S

Fort heureusement Homo sapiens le mal nommé, disparait aussi étouffé peu à peu par sa propre merde. Ce sont les joies de la sixième extinction de masse: Un lémur rien, un humain c'est bien.


Répondre
M

Saturnin : Du reste, selon certains savants (fous ou pas) le Sapiens (homo ou hétéro) descendrait plutôt directement du lémur que du singe (tous deux et trois primates, il faut le dire)


P

Le bromure (de Berlin) aurait pu être une solution pour cet animal (comme pour DSK)


Répondre
M

Prax : Très bon le bromure (je veux dire le jeu de mot, pas le produit hein ! — quoique...)