Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Et l’iguane fut rose

29 Janvier 2009 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Bestiaire


Quand je serai jeune, j’irai aux îles Galápagos voir les iguanes roses.

Bon déjà, rien que le nom de « Galápagos » me fait toujours sourire aux anges, non seulement parce qu’il est rigolo, mais parce qu’il signifie « tortue » dans la lange des nobles sauvages de là-bas et que secundo, j’adore les tortues et que tertio, un nom tel que « l’île de la tortue » réveille en moi le souvenir de belles, palpitantes et ténébreuses histoires de pirates boiteux, de flibustiers flibustant, de capitaines Némo et Haddock, d’archipels lointains, mystérieux et d’autres trésors enfouis.

Par ailleurs, c’est aux Galápagos que l’on trouve un volcan nommé « Wolf » (qui signifie loup en Anglais et en Allemand) et un volcan-garou, c’est plutôt rare et original comme disait ce bon vieux Héphaïstos (Vulcain pour les intimes et la Sécu)
Enfin, il y a les célèbres iguanes (Conolophus pallidus ou Conolophus subcristatus)  de tout poil et de toute taille qui sont de gros lézards antédiluviens qui ne font que buller au soleil sous le vent rien que pour narguer les honnêtes travailleurs en galère et en sardines sur les grèves des îles sur Seine, Oise, Marne et autres fleuves sociaux, franchouillards et tranquilles pépères endettés jusqu’à plus de génération.

Le jeune Charles Darwin a connu ces bestioles monstrueuses en 1835, mais ce papa fondateur (trop critiqué) de l’évolution (très mal contestée) ne se doutait pas que quelques 174 ans plus tard, en janvier 2009, des chercheurs biologistes, apparemment à jeun de rhum boucanier et d’autres ratafias corsaires découvriraient des iguanes roses (Conolophus rosada) d’une nouvelle couleur à se tordre et or donc et subséquemment d’une nouvelle espèce itou.
Apparemment, ces êtres hagards, sains lézards (Tchou ! tchou ! hi ! hi ! Des sous ! Des sous !) ne sont pas inscrits au PS ; ne picolent pas outre mesure et n’ont donc aucune raison de voir eux-mêmes des éléphants roses.
Non, ces bestioles sont roses parce que la nature et la génétique ont quand même le droit de temps en temps de rigoler un peu et de fabriquer un iguanes roses bonbon voire des petits hommes verts ou un rhinocéros Gordini (bleu avec deux bandes blanches sur la tête)
Ah mais !
Allez, on t’aime l’iguane rose ; reste avec nous, tu es trop marrant mon vieux.
What a beautiful world !

Quand je serai jeune, j’irai aux îles Galápagos voir les iguanes roses.
  
Note : Lire aussi un article plus sérieux sur Terra Nova

Fin de loup
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
J'avais mal regardé entre les yeux de l'iguane, désolé Martin, en fait c'est un finaliste de Koh-Lanta qui lorgne sur le magot !
Répondre
M

iPidiblue : N'ayant pas la télé, je te crois sur parole !


I
Allons ! allons ! Les enfants, c'est un iguane socialiste en train de défiler contre Sarkozy ...
Répondre
M

iPidiblue : Il me semble qie cet iguane a l'air moins cloche qu'un éléphant rose défilant.


L
il a pris un coup de soleil, banane, tout ça c'est la faute au réchauffement climatique et à sa clique.
Répondre
M

Mère Castor : Non, pas le soleil non. Les gènes. C'est la première fois qu'on me traite de "banane" ; j'en suis tout épluché hein !


S
Je ne veux pas paraître rabattre la joie car je ne suis pas un spécialiste des reptiles, mais il me semble vu le peu que j'en sais, que cet iguane est en train de désquamer (merci, vous aussi). De changer de peau, de muer quoi...
Répondre
M

Saturnin : Non, non, il est génétiquement rose. C'est prouvé désormais.


B
Cette note pour nous annoncer ton départ prochain.
Tu pars quand ?
Répondre
M

Berthoise : Le 16 février, mais pas aux Galapogos. Moins loin quand même. Je me rapproche de toi un peu cela étant !


A
Normal que l'île s'appelle Wolf, il n'y a que des Fous à pieds rouges !
Répondre
M

Alf : Des fous de bas sang ?


M
J'espère que tu m'emmèneras avec toi, quand je serai grande...
Répondre
M

Myrtille : Pas de problème ma belle. Mais on ira à la nage, parce que moi l'avion hein !