Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Runes : Épitaphe pour n’importe qui — Jean Richepin

6 Avril 2022 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Runes, #Friedrich, #Jean Richepin, #Épitaphes, #iCuls & haïkus, #Quantisme, #Le manuel de survie

Runes : Épitaphe pour n’importe qui — Jean Richepin

On ne sait pourquoi cet homme prit naissance.

Et pourquoi mourut-il ? On ne l’a pas connu.

Il vint nu dans ce monde, et, pour comble de chance,

Partit comme il était venu.

 

La gaîté, le chagrin, l’espérance, la crainte,

Ensemble ou tour à tour ont fait battre son cœur.

Ses lèvres n’ignoraient le rire ni la plainte.

Son œil fut sincère et moqueur.

 

Il mangeait, il buvait, il dormait ; puis, morose,

Recommençait encor dormir, boire et manger ;

Et chaque jour c’était toujours la même chose,

La même chose pour changer.

 

Il fit le bien, et vit que c’était des chimères.

Il fit le mal ; le mal le laissa sans remords.

Il avait des amis ; amitiés éphémères !

Des ennemis ; mais ils sont morts.

 

Il aima. Son amour d’une autre fut suivie,

Et de plusieurs. Sur tout le dégoût vint s’asseoir.

Et cet homme a passé comme passe la vie :

Entrez, sortez, et puis bonsoir !

Auguste-Jules Richepin, dit Jean Richepin (1849-1926), La Chanson des Gueux, 1881.

Note : Je ne sais pourquoi (mon esprit quantique ?), mais ce poème de l’ami Richepin et ce tableau de Caspar (le gaz part ?) ne m’ont jamais attristé, ni abattu, mais bien au contraire, me réveillent souvent de mes léthargies provoquées par ce monde où « chaque jour c’est toujours la même chose, la même chose pour changer ». Nos trop « chers » politiciens de tout poil, sexe, âge et horizon — révolutionnaires en diable et en bons dieux de merde, comme chacun le sait — devraient sans doute les apprendre par chœur ; cela leur donnerait enfin des idées.

Illustration : Caspar David FRIEDRICH (1774-1840), Cimetière sous la neige, 1826, Huile sur toile, 31 x 25 cm, Museum der bildenden Künste, Leipzig, Europe.

Fin de loup

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Ancien élève de l'école normale supérieure, marchand de marrons, auteur de ce texte :<br /> http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2019/07/24/musique-501-6166340.html#c8869542
Répondre
M
En Passant : désolé pour cette réponse tardive. Ah, les pages blanches, je connais, c'est toute ma vie. J'ai écrit plus de mille trucs et autres machins sans aller plus loin que la première page, voire le premier paragraphe. J'avais sans doute autre chose à faire de plus urgent. Sans doute, peut-être, éventuellement... Je n'ai pas fait l'École Normale, mais du droit et vous savez les codes de nos jours... Bien à vous.