Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

La faute à Newton

30 Janvier 2008 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Nature & sciences

Nous vivons dans un corps qui n’en finit pas de tomber comme toute chose sur la terre comme au ciel.
C’est la faute à Newton (1643-1727)
GodfreyKnellerIsaacNewton.jpg
S’il n’avait pas inventé la gravitation universelle celui-là, nous serions libres comme l’air à flotter sur nos petits nuages blancs et le ciel ne risquerait jamais de nous tomber tous les matins sur la tête.
Le ciel ou d’autres trucs d’ailleurs car en ce moment il tombe n’importe quoi.

Tenez, pas plus tard que samedi dernier, une météorite s’est éclaté au-dessus de notre bon vieux Berry après avoir foutu une peur verte martienne à un tas de gens qui l’ont aperçue sillonner le ciel du Var au Cher en passant par le Rhône et le Beaujolais.
Il faut dire que c’est rare de voir un tel feu d’artifice dans la mesure où les météorites, quand elles ne sont pas immédiatement désintégrées menues en entrant dans notre belle atmosphère, s’arrangent le plus souvent pour pisser leurs calculs dans les vastitudes océaniques ou désertiques.

Par ailleurs, hier matin même, un astéroïde nommé « 2007TU24 » a frôlé notre patate de Terre à moins de 550.000 kilomètres.
On a eu chaud hein !
Parce que ça, c’était du gros calibre à nous plonger jour et nuit, pendant des années dans un épais brouillard de poussières ou de flottes et de boues à tsunami pas très bonnes pour la santé.
Certes, ça nous aurait sans doute débarrassés d’un certain nombre de vieux fossiles vivants qui nous gouvernent ou pas et surtout de leurs politiques archéo préhistoriques à chier des clous, mais bon, il va falloir attendre encore un peu…

Au passage, je rappelle aux cancres las qui se curent le nez, assis au fond de la blogosphère en se demandant qui ils vont bien pouvoir « caillasser » (1) ce soir, qu’un astéroïde est une météorite qui ne sait pas encore fendue la gueule à s’éclater sur la Terre et qui tourne en glandant naze dans la banlieue solaire.
On ne sait toujours pas qui sont les sauvageons vénusiens ou d’autres cités sidérales qui nous balancent ces pavés cosmiques, mais en attendant l’enquête, on peut supposer que c’est somme toute un phénomène aussi naturel que nous.

Par contre, le tas de ferraille qui va nous tomber sur la tronche fin février est terrien et techno en diable : C’est un satellite espion étasunien de neuf tonnes dont on a perdu le contrôle et qui ne pensent désormais qu’à rentrer chez lui pour prendre sa retraite.
Si vous découvrez un matin un boulon dans votre café, adressez-vous au Pentagone.

(1) Le mot « caillasser » est un néologisme médiatique moderne qui n’a cours que dans le 9-3. Si dans le temps d’antan on « lapidait » les fausses vierges et autres femmes infidèles, les pompiers et le SAMU ne sont désormais que caillassés. Autre temps, autres mœurs…

Illustration : Godfried Kneller (1646-1723) portrait d’Isaac Newton (1689)

Fin de loup
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
an Apple a day? damned.. Mais où donc vais je les mettre?
vous me direz, c'est logique: an Apple a day, keep the viruse away.
Bises
Répondre
M
Laouen  : Pas pour longtemps l'immunité aux virus de la pomme - à ce que j'ai entendu dire hein !
S
Merde, encore raté!!!
Répondre
M
Saturnin : Ils visent vraiment mal ces djeunes de maintenant hein !
D
Je placerai un couvercle sur mon café...Pffff un boulon espion!
Bize
Répondre
M
Daniel Paillé  : Il n'y a pas de sot métier hein !
D
ha,ha !! excellent
et en plus ce genre d'info, on en parle jamais.
merci de préciser (dans le prochain blog) le jour , l'heure et le lieu avant la cata de fin février
Répondre
M
Dubruel :  Moi, je prédis pour le 30 février, mais je peux me tromper hein !
S
" An apple a day
Keeps the doctor away ..."
à condition de viser juste! avait ajouté Churchill ;)
Répondre
M
Sana  : Churchill et Guillaume Tell
B
Comment savais-tu que je me curais le nez ?!

Sinon, pour les neuf tonnes qui vont nous tomber sur la gueule, ça va peut-être faire plaisir à Paco R., qui y verra le signe manifeste que ses prédictions concernant la station Mir étaient seulement légèrement floues, mais vraies ;)

@+ grand Loup !
Répondre
M
bregman  : Neuf tonnes de crottes de pif ! Mazette ! Et tu en fais quoi ? De la confiture ?
G
" An apple a day
Keeps the doctor away ..."
Compte tenu que ce brave Newton est mort à 84 ans, j'en conclus qu'il avait élu domicile sous son pommier pour être sûr de recevoir une pomme par jour sur la tronche ... pas bête !
Répondre
M
Gothic inside  : Oui malgré son génie et son âge, il était un peu pommé, comme beaucoup...
S
Par Bénénos, quel texte! Tu tiens une forme olympique!
Répondre
M
Sana  : Par Toutatis, tu es allé au cinéma toi !
P
Appeler le Pentagone c'est le meilleur moyen de se retrouver à Guantanamo
Répondre
M
Prax  : Ah ! une île...
T
Mais que fait la police ?!!
Répondre
M
Tippie  : Les bras lui en tombent, comme à tout le monde...
A
Eh bin elle a changé de tronche depuis Grease la Olivia Newton.
Répondre
M
alf  : Mon chat, tu t'embrouilles dans les Newton là. Révise ta physique.
D
Je trouve que, par rapport à "lapider", qui dégage de forts relents de christianisme obscurantiste, "caillasser" vous a un petit côté festif, citoyen, post-moderne pour tout dire, qui devrait bien séduire nos amis progressistes. Et puis, ce sont des "jeunes", n'est-ce pas... Pis y a l'chômage... l'exclusion... tout ça...
Répondre
M
Didier Goux  : C'est vrai, et ce mot ne me déplaît pas en fait, mais il a été inventé par inculture et par manque de vocabulaire...  On en connait d'autres hein !
G
Peuh ! tu veux nous faire croire que c'est Newton ? il n'a même pas de bosse sur la tête !
Répondre
M
Gothic inside  : On ne voit pas sur la photo, mais il a un bras dans la plâtre !
C
Paco Rabanne nous l'a déjà faites celle-là !
Mes lettres à recopier (je ne sais plus comment ça s'appelle) sont RAP, ça se marie bien avec caillasse ....
Répondre
M
catherine Irrempe  : Mais moi, je n'ai pas donné de date hein !
L
Enfer ! tant qu'il ne pleut pas des crapauds...
Répondre
M
la Mère Castor  : Oui ça serait une plaie là !