Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Devinette

4 Décembre 2007 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Nature & sciences

Que vous inspire cette phrase ? :

« Il y eut plus de trois sangs mêlés et bien des cris perçants dans ces portes chaudes »


Note : Le gagnant gagnera.

Fin de loup

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un baillement ?...Ah, j'avais pas vu, la bonne réponse a déjà été trouvée.
Répondre
L
consacrée sans "s", bien entendu.je vais aller recharger mes accus, je suis un peu à plat, désolée
Répondre
L
après les Thermo-piles, nous allons donc lire une série consacrées aux Sparte-accus?on voit bien que Noël est une période où l'on use énormément de piles... pfff....bises
Répondre
M
M. Pones : Bienvenue. Oui, une bataille, en effet.Anita : Bravo, la baleine-garoue, c'est bien ça...Myrtille : Dans le film "300" relatant cette bataille des Thermopyles, les combats sont sur le rythme d'une musique "heavy metal" à chier !Saturnin : Tiens, toi aussi tu as remarqué que dans les centres de transfusion, les portes grinçaient souvent !Pierre-Jean : Non, nous sommes là bien loin d'Harry. Quoique...Tippie : Santé !Prax : Joli commentaire ! Merci. J'arrive hein !Doudou : Que de portes, chaudes ou pas.A tous : Cette note annonce une série consacrée à Sparte et à plus. Mais bon, les choses étant ce quelles sont, l'Antiquité attendra quelques jours hein !
Répondre
D
J'ai fouillé chez Honey (j'ai les clés quand elle est occupée) juste apres être passé par là et j'ai trouvé des portes chaudes (tu connais Honey?), je les ai ouverte et derrière chacune, j'ai trouvé un baraqué genre XV de France emmelé dans les draps d'Honey !!http://honeybees.canalblog.com/albums/portes/index.html
Répondre
P
maintenir ces portes closes ...
Répondre
P
Ils avaient édifié leur église 100 ans plus tôt à l’emplacement de la source. Ils avaient mis l’anneau d’or trouvé dans la source au doigt de la statue du saint. Le basajaun, seigneur sauvage, voulut entrer dans l’église récupérer son anneau. Le curé, le bedeau, le sacristain et cinq assidues des confessionnaux fermèrent les deux battants de la porte. Le basajaun, seigneur sauvage, poussa, frappa. Le curé, le bedeau, le sacristain et cinq assidues des confessionnaux s’appuyèrent lourdement contre les battants pour l’empêcher d’entrer. Le basajaun recula et lança sa malédiction : « Vous vouliez maintenir ses portes closes, vous en faites désormais partie ». Il y eut plus de trois sangs mêlés et bien des cris perçants dans ces portes chaudes.
Répondre
T
*yuk*
Répondre
P
Le petit pote Potter ?
Répondre
S
Une en fait: Un centre de transfusion sanguine.
Répondre
M
Un concert de heavy metal ?(je ne sais pas pourquoi, mais c'est ce que ça m'inspire)
Répondre
A
euh.."Les thermopyles- Léonidas"?(et Ramsès II, la première guerreQuand sa mère était cantinière"
Répondre
M
cela m'inspire une bataille et une grande souffrance. Maintenant, les portes chaudes ne m'inspirent rien du tout !
Répondre