Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Lagan n° 123 (à cheval ?)

28 Février 2010 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Lagans, #Le manuel de survie, #Dürer

DurerSeptDouleursVierge.jpgPourquoi le priver d’un père ou d’une mère ; ce n’est qu’un enfant.

 

Illustration : Albrecht DÜRER (1471-1528, Nürnberg) Les sept douleurs de la Vierge (1496) huile sur bois de pin (63 x 45,5 cm) Gemäldegalerie, Dresden (Dresde) Europe.

 

Fin de loup

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

J'aime aussi les belges et ma chère et tendre est belge de Namur...


Répondre
M

Saturnin : Je le sais bien.


L

C'est en Egypte, au pied des pyramides, que Joseph, tandis que l'âne broutait, dit à Marie : mon cher coeur, ne pourriez-vous pas fermer les yeux un instant et vous imaginer que je suis le Saint
Esprit ? Karen Blixen.
Je ne m'en lasse pas.


Répondre
M

Mère Castor : Très spirituel ce verbe de Blixen (au sens métaphysique du terme) Très quantique aussi et donc d'avenir et d'espoir.


S

Un belge se rend pour la première fois en Australie au cours d'un voyage organisé, alors qu'il est dans le bus, l'accompagnateur leur présente des animaux dans la brousse et leur explique que ce
sont des kangourous. Le belge intrigué va lui demander ce que sont exactement des kangourous... L'accompagnateur, grand instruit, lui rétorque que ce sont des "Bêtes qui courent sur la queue". Et
le belge, hilare, de lui dire qu'ils ont ça aussi en Belgique mais qu'ils les appellent des morpions !!!


Répondre
M

Saturnin : J'aime pas trop les histoires belges parce que j'aime trop les Belges (de tout poil)


W

Je crois qu'ils ne vont pas tenir longtemps... sur cet âne de rodéo !


Répondre
M

Werewolf : Ils ne passeront pas 2012...


P

Les ânes portent les questions métaphysiques des humains.


Répondre
M

Prax : Je le pense. Voir ma réponse à Muriel.


B

Je ne comprends pas tout, c'est pas grave, j'ai l'habitude, mais j'aime bien le tableau.


Répondre
M

Berthoise : Je sais que tu es mère de famille et que donc, tu as compris.


M

J'aime beaucoup le côté comptable des "sept" douleurs.

NB: Cet âne a l'oeil vif ou je ne m'y connais pas.


Répondre
M

Muriel : En fait, c'est l'âne le personnage central de ce tableau non ?


P

Sauf ton respect le Leu, mais ton lagan (en plus d'être sans queue ni tête) est mal ponctué : Il manque un point d'interrogation non ?


Répondre
M

Poilocul (au poil, ce pseudo !) : Les punks tuent ?