Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Lagan 47

10 Avril 2008 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Lagans

Les Mathématiques sont les seules sciences qui peuvent se passer de Dieu, de l’homme, de tout ce qu’ils ont créé (ou non), de l’espace, du temps, et finalement de tout l’Univers.

Elles intègrent de plus le « Néant parfait » dans le symbole du zéro qu’elles considèrent soit comme un nombre à la fois nul et infini qui relie ou sépare deux infinis ; soit comme un anti-nombre qui n’a éventuellement aucune propriété ou valeur.

Combien doivent-elles être malheureuses dans les esprits bornés, étroits et polarisés des hommes ?

 

Fin de loup

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Les mathématiques souffriraient certainement de claustrophobie dans ma cervelle étroite, mais ce n'est que justice étant donné ce qu'elles m'ont fait subir tout au long de ma scolarité ... A mort les maths !!!
Répondre
M

Gothic :  Encore une fois, une enfance malheureuse. Les gosses détestent compter sauf pour acheter des bonbons !


L
Ceci explique que Mère Castor a toujours eu du mal avec les mathématiques, trop grand pour elle, et voilà.
Répondre
M

Mère Castor : Pff ! Il ne faut jamais partir perdante hein ! Tu peux le faire !


C
C'est moins drôle quand vous n'êtes pas vraiment là !
Répondre
M

Catherine : Merci, mais ce n'est pas drôle pour moi non plus, ailleurs !


M
Mais les mathématiques peuvent-elles se passer des mathématiques ?
Répondre
M

Michel : Oui car un ensemble vide est toujours un ensemble.


S
J'ai toujours regretté de ne pas être bon en mathématiques (Quand on décroche dès la sixième...) Je n'ai peut être pas l'esprit à ça. Pourtant je crois que je pourrais aimer et que vous vous en foutez. Vous avez bien raison...
Répondre
M

Saturnin : Non, moi je ne m'en fous pas et c'est un peu pitoyable de voir à quel point on peut dégoûter les enfants des maths.


A
Qui de l'homme ou des mathématiques a précédé l'autre ? de quoi faire une omelette.
PS : debout Lazare, c'est bientôt la fin de semaine !
Répondre
M

Alf : Oui, une équation avec deux inconnus bien difficile à résoudre ou pour faire une Hamlet !