Les runes du loup-garou - Fragment n° 68

Publié le 26 Octobre 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

« A propos de chaque désir, il faut se poser cette question : Quel avantage en résultera t-il si je ne le satisfais pas ? »
(Epicure, Athènes, 341-270 Avant JC)

Note du loup : Quel philosophe aimable, doux et moderne que cet Epicure et quel épicurien en plus, mais combien cet homme a été dénigré et sa pensée faussée et mal interprétée au fil des siècles !
C’est vrai qu’à prime abord, on peut assimiler sa philosophie à de l’hédonisme forcené ou à de l’individualisme jouisseur, mais elle n’a pour seule fin en fait que la culture paisible d’un plaisir de qualité élevant l’homme dans un vrai bonheur construit et enfin libéré de toute douleur et de toute crainte :
« Ainsi vivras-tu comme un dieu parmi les humains. Car il n’a rien de commun avec un vivant mortel, l’homme vivant parmi des biens immortels » (Epicure, Lettre à Ménécée)
Je vous recommande d’aller lire l’article très intéressant et très complet qui lui est consacré dans la désormais indispensable encyclopédie (libre) « Wikipedia » qui est en lien à droite dans la catégorie « Sites »
Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

Emy 26/10/2005 21:08

J'aime beaucoup épicure moi aussi. Merci pour le lien à l'encyclopédie. Bises a+