La bête à Bon Dieu

Publié le 30 Juillet 2006

La coccinelle est avec l’abeille, le papillon ou la libellule l’insecte que nous aimons le mieux.

Tout le monde n’aime pas les insectes ou en tout cas n’aime pas trop avoir de contact avec eux (piquant ou pas).
Ce sont pourtant des êtres fascinants qui étaient sur Terre bien avant nous et qui le resteront bien après nous.

Le mot insecte vient du latin « secare » (couper) eu égard à la morphologie de leur corps qui est souvent « en plusieurs parties »
Ce mot « secare » a donné d’ailleurs « scier », « secteur », section et aurait sans doute un aïeul indo-européen dans le mot « *tem » et aurait ainsi pour cousin le mot grec « ctomos » (couper) et le mot français « temple »
L’insecte peut être en effet diabolique (le moustique) indispensable comme l’abeille ou sacré comme le scarabée qui fut un dieu en Egypte notamment.

D’ailleurs, ça tombe bien car le scarabée est un coléoptère comme le hanneton ou la coccinelle.
La coccinelle appartient à la famille des « coccinellidae » qui a été établie en 1807 par l’entomologiste français Pierre André Latreille (1762-1833).

L’espèce la plus commune de coccinelle est rouge à points noirs sur le dos qui sont ses élytres (ou ailes)
En fait, il y a sept taches noires sur ces ailes et c’est pourquoi, cette espèce a pour nom savant : « coccinella septempunctata »

Coccinelle

Le mot coccinelle est une adaptation du latin scientifique. « coccinella » lui-même dérivé du latin impérial « coccinus » (écarlate) venant de « coccum » et du Grecque « kermès », espèce de cochenille qui donne une teinture écarlate.

Comme l’a fort bien commenté Alf le chat (Pierre-Jean, en lien aussi, à droite, pub) sous ma question du jour d’hier, la tâche (avec un accent de chez Circonflexe cette fois) principale de la coccinelle est d’éliminer d’autres insectes nuisibles (pour le jardinier humain) tels les pucerons.
Mais elles peuvent bouffer autre chose hein ! Surtout, comme le signale Daniel (en lien aussi, à droite, pub) quand les coccinelles n’ont plus de pucerons à se mettre sous la dent mandibule et qu’elles pullulent.

La coccinelle est surnommée « la bête à Bon Dieu »
Ce surnom vient sûrement du philosophe britannique J.B.S. Haldane qui déclara que l’étude des coléoptères lui avaient permis de mieux comprendre la nature de Dieu !

Sinon, c’est vraiment sympa quand une coccinelle vient se poser sur vous.
Elle est belle et rigolote, elle ne pique pas et certains disaient que ça porte chance.
Bon, elle s’en fout et moi aussi car je ne suis pas superstitieux et j’ai toujours un fer à cheval dans le slip !

Fin de loup

 

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Nature & sciences

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Daniel 31/07/2006 04:32

En fait c'est juste pour toi, je t'en ai trouvé une très jolie...Bize

Daniel 30/07/2006 23:21

Elles sont de la même famille que les tortues?Ile me semble ''tortucinella avec taches'' c'est pas si mal. Bon j'retourne philosopher je pense que c'est mieux pour vous...Bize

laparhasard 30/07/2006 22:27

à la maniere de STV (pub!)mettre le blog de Martin dans mon sac de plage...C'est fou ce que j'apprends en venant ici!!

myrtille 30/07/2006 21:31

... ça ne rouille pas, j'espère ?