Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Lagan 104 (Comme la pigeot, dis)

18 Mai 2009 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Lagans

Notre Mère Nature est trop souvent prise pour une pute ou une poubelle. Comment voulez-vous qu’elle n’aille pas se plaindre de nous parfois auprès de ses ancêtres, les Titans, les Démiurges ou autres anges exterminateurs, mafieux, viraux ou pas.
Il n'y a même pas de message dans cette ordure humaine...

Illustrations : Martin Lothar (Né le 22 mai 2005) Sale dérive sur la Seine (2009) Photo numérique (1024 x 768 pixels) Musée du Loup, Tanière sur Seine, Europe.

Fin de loup
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une vieille prothèse mammaire qui flotte tristement...Encore un mamelon qui ne viendra pas nous servir à boire. Snif.
Répondre
M

Muriel : Dans ce truc déprimant, il n'y a en fait rien à boire, ni à voir.


B
La photo est jolie, mais je n'aime pas les vieilles bouteilles sur les rivières, ni sur les fleuves.
Répondre
M

Berthoise : Le diable est toujours beau.


D
Il y a un message de vide (pas étonnant) bien enveloppé dans du visible obscène. Je, montre mon rien.
PS: Les putes, au moins, peuvent faire le tri (pas toujours, hélas).
Cordialement,
Dominique
Répondre
M

Dom A. : On montre et on vend ce qu'on peut. Seul l'amour est discret et gratuit.


P
Mazarine Pigeot ?
Répondre
M

Prax : Non, 104 de chez Peugeot.


T
En meme temps, la bouteille est verte!

(je te laisse méditer, comme il se doit, cette remarque hautement stupide)

Bises!
Répondre
M

Tippie : Pff ! L'habit ne fait pas le moine.


S
" Si l'homme a besoin de la nature, la nature n'a pas besoin de l'homme."

Je ne sais plus qui.
Répondre
M

Saturnin : Belle pensée. Mais qui sait qui aura un jour besoin de quoi ou de qui ?