Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Lagan 49

20 Avril 2008 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Lagans

C’est la personne qui fait le droit, non le droit qui fait l’individu ou la société car le droit n’a jamais engendré personne de devoir, de conscience ou de charité. Ainsi les « droits de l’homme » seront toujours pour nos démocrates ce que la résurrection de la chair est pour les Chrétiens : Un tigre de papier.

Fin de loup
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je place mon clou ici, parmi ces genres d'aphorismes, lui (RP) qui les pratiquait si bien, en manière de salut :
« Loup-garou.
Dans le bois tout proche le feuillage remue à la tombée du jour.
Quelqu'un est là qui observe et qui écoute ce qui se passe dans la maison.
Le vieux tremble mais ne dit mot. Il allume la lampe de la cour.
Le feuillage s'immobilise. »
(Robert Pinget, Taches d'encre, Minuit, 1997, page 69)
Répondre
M

DM : Merci pour cette visite et cette citation originale.


A
J'ai rien compris !!!
Répondre
M

Alf :Bon d'accord, c'est de la philosophie quantique du droit, mais tu es une bête et tu devrais  être là-dedans comme un poisson dans son aquarium. PJ a compris lui, - j'en suis sûr - et
j'espère qu'il l'expliquera à Ludwig. A+