Les iCuls des autres

Bon nombre de mes lecteurs de tout sexe, poil et âge, m’ont adressé directement ou par commentaire des Iculs, des haïkus ou d’autres poèmes naïfs de leur composition.
Pour les remercier et leur faire honneur et pub, j’ai créé une page sur ce blogue « les iCuls des autres » qui regroupe tous ces envois bien sympathiques :


J'ai égaré mon iCul dans le sous-marin
Je l'avais sous la main
Encore ce matin

(Août 2007)

Alain d’A
Blogue les chemins de l'Ephémère

Sarthe et Loir en crue
Héron aigrette cygne et grue
Canoë en vue

(7 février 2008)

Interroger sans répit le point de bascule
Entre art et emploi de la férule
C'est l'iCul

A défier ta propre peur du ridicule
Le loup pervers t'accule :
Fais rimer renoncule !

Damned mon icul est boiteux comme une pendule
La césure maladroite au sixtule
L'émascule...

A cet effort Anita jamais ne recule
Pour que le loup l'adule
Quel bidule.

(Août 2007)

Crooke
Sans blogue avoué

Commentaire en passant de Crooke un peu baba
Qui d'icul et la rime et l'aura
Apprécia.

(Janvier 2006)

Daniel Paillé
Blogue Moi la vie…

Enfin, en quelques lignes, je viens d'comprendre,
Jamais trop tard pour apprendre,
Surtout reprendre.

Bon, je n'ai pas tout compris pour les papattes,
Mais quand même je m'éclate
et m'épate!

Vais-je trouver le temps pour bien participer,
Bon Dieu, quel sujet vous dictez!
Ha! Quelle corvée.

Allez vous autres feignants publiez vos iculs,
Plus d'excuses, non, ils sont dus,
Grouillez vos culs!

Toi ma flammette, petite douve favorite,
Seul point qui en toi m’irrite;
Hermaphrodite!

Jamais je serai père de tes akènes,
T’as pas besoin de mes graines,
Quelle germaine!

(Août 2007)

Doudou Janis
Blogue le Tandem

Martin Lothar depuis longtemps en accumule
Des Haikus et des Iculs
Pas nuls.

(Mars 2006)
Renoncule, quelle est la formule du calcul ?
Toute fanée sous la canicule...
Ça me stimule !

(Août 2007)

Ennairam
Blogue les Fantaisies

Les yeux vers le ciel
Ah! giboulées et tempêtes
Mes feux d'artifice


(Haïku 22 novembre 2005)

Esther
Sans blogue avoué

Tremblement d’Esther devant tant de jeux de mots !

Vague de loups affamés dévorant un sumo !

Explosion d’Haikus ! Revenez vieille dynamo !


(20 mars 2011)


Get Low
Sans blogue avoué
Y’a pas à dire les Bretons sont vraiment bons :
Vendre des oeufs que personne ne pond,
C'est con.

Octobre 2005

Gothic Inside
Sans blogue avoué

Ô, victime éplorée d'une fieffée crapule,
A brouter trop de renoncules
En chie des bulles .

Ô promesses cachées en un slip minuscule,
Frémissant doucement telles des renoncules,
Testicules !

Ma rime est sans raison, mon souffle minuscule,
Te chanter ? je serais ridicule,
Renoncule ...

(Août 2007)

Laouenanig
Blogue Face au vent

Février s'avance, voici que l'hiver recule
Dans les prés s'ouvrent les renoncules
Le printemps majuscule

(Février 2008)

Lauretta
Sans blogue avoué

Ce soir, c'est toi qui fais la loi,
Je suis déjà nue pour toi.
Viens mon Roi !

 (Octobre 2005)
Bouton d'or grenouillette ou alors renoncule ;
Et tu offres ton opercule :
Chaud aux burnes

(Août 2007)

Petit péteur particulièrement petit,
Partagera petite partie
Pas punie.

Grincement harmonieux du lit en mouvement ;
Soubrette sautant souplement
Sur l’amant

(8 février 2008)

Mlle Beulemans
Chez Saturnin

Est-ce toi sous la lune, loup qui gesticule
Tout nu dans un champ de renoncules
Ridicule ?

Et si vous comptez bien vos douze tentacules
A vous le bouquet de renoncules...
Minuscules

(Août 2007)

Mlle Moi
Blogue Words, words, words

Le dimanche matin, réveil tardif des filles
Rideaux, fenêtres, soleil qui brille
Elles cillent.

(Janvier 2006)

Aujourd'hui tous les blogueurs autour du loup dansent
Ils fêtent le jour de sa naissance
et l'encensent

(Février 2006)

Monsieur

La pluie ne fout tout pas par terre,
au contraire,
elle retourne le monde.

(26 mars 2011)
 
Myrtille
Blogue « I blog you »

Quand le loup poète
Les mots veillent exactement
La myrtille est coite

(Novembre 2005)

« Ton corps est magnifique » dit la renoncule !
Il l'exprime avec moins de scrupules,
Crapule.

Etudions la renoncule et son pédoncule :
La biolo c'est rigolo, le calcul
C'est nul !

Rose, j'en rosis bien telle, lorsqu'on l'accule,
La renoncule ou libellule
Qu'on gratule

(Août 2007)
Arrêter de bloguer nuit grave à la santé
des fans du lucide acédique,
ça pique 
(4 juillet 2011)

Nijenn
Blogue Nuits et Merveilles

Sous la neige dort la trace d'un pas léger
Soir de l'été dernier
Ta robe envolée.

L'instant d'avant trop doux, l'heure d'après trop noire,
Saisir ce moment d'exutoire
Sans y croire


(Janvier 2006)

Parti Mou
Blogue du Parti Mou

Après qu'il eut quitté son champ de renoncules
Vois ce qu’il advint d’Hercule :
Chicago Bull

A peine eut-il quitté son champ de renoncules
Voilà ce qu’il advint d’Hercule :
Chicago Bull

(Août 2007)


Pénélope
Blogue A l’orée des peut-être

Caresses sur ton cou
Ruissellent ruissellent sur ma joue
Brûler les haïkus

(7 février 2008)

Petite Renarde
Blogue de la Petite Musique de Nuit

Une pause ou une demi pause, le temps d‘un soupir,
Mais reviens ensuite nous offrir
Ton sourire...

(30 octobre 2005)

Petite renarde en vacances chez sa tante à cule
Se repose et se dore la pilule
Pandicule

Le loup Lothar nous bassine avec ses formules
Bête à pie et cheval à bascule
Je suis nulle

(Août 2007)
Pierre-Jean

Pâques dans la neige cloche

Mais il n'est point moche

Ce printemps fantoche

Car il fait le bonheur des gavroches


( 23 mars 2008 )


Roxane
Blogue les Carnets bleues

Bientôt la fin du mois, la machine s'emballe,
Dans ces factures je m'empale,
T'as cent balles ?

Déshabillez-moi
La bise caressante, le long de mon dos
Me souffle, indécente, quelques mots
De Greco.


(octobre 2005)

Saturnin Abadie le Magnifique
Blogue des Amis Bigourdans de la Poésie Naïve

Quand février
Vient après janvier,
La petite vache
Soulève la bâche
Et pense que bientôt
Ne sera pas trop tôt.

(février 2008)
Si la tégénère
Dégénère,
La belle-mère
Appelle le beau-père !
(28 mars 2011)

Sana
Sans blogue avoué

Un plâtre, un heurt violent sur une renoncule
Ah vraiment ! Maudit pédoncule !
Clavicule.

(Août 2007)

STV
Blogue Portes vers ailleurs

Après l'introduction en forme de dialogue,
Enfin j'écris ce bon monologue,
Et je blogue.

(octobre 2005)

Quand l'hivers fut venu, l'ami Lothar disparu.
Et nous disons : loup,
y es-tu ?

(Janvier 2006)

Tétaclacs
Blogue Frivoli

Ravale toutes ces larmes trop amères,
Ta mère s'occupera de celles
De ton père

(octobre 2005)

Voyageur (le)
Sans blogue avoué

Renoncule, renoncule, renoncule,
Renoncule, renoncule
Renoncule

Temps de l'été où l'on pense à coincer la bulle,
Martin veut une renoncule...
Ridicule

(Août 2007)

Werewolf
Sans blogue avoué

Le scorpion là-dessus ne s'exprimera point,
Ne répondra à brûle-pourpoint,
Ni de loin.

(Novembre 2005)
 
Etre plu(s)vieux, au fil du mauvais temps qui passe
De la vie au grand jamais ne nous lasse
La chasse.

(Février 2006)

De doudou, ce soir, le loup-garou est privé,
Car de sa note, il s'est exempté :
Mérité !

La tortue est, à notre monde adaptée
Qui, dessus son dos, d'un casque est née
affublée.

Il n'a qu'à aller chez la renarde, le loup,
Pour y aller chercher son doudou,
Tout doux

(Octobre 2005)

Cet apôtre a fait, je crois beaucoup d'e-mules
Qui, méritant des coups de pied au cul,
Pullulent.

Des banlieues tous ces jours, on a vu la racaille,
Dans les rues, les fumantes ferrailles.
Qui déraille ?

Une telle agitation n'est ici pas commune,
Je peux seul hurler mon infortune,
A la lune


(Novembre 2005)

Dans le froid l'assaillant, trop gelé le hibou
ET du zoo, pataugeant, le gnou
Plein de boue

Ça va 400 dire !
Pour le nouvel an, voilà la quatre centième ;
Deux raisons de ne faire carême,
Quand même !

Jamais quatre sans trois
Hier, les bidasses fêtaient le père 100 ;
Martin Lothar est le père 400
Un ban !


(Décembre 2005)


WhiteShoulders
Blogue Synthesis

Hurlant, le loup ne réclame pas la fortune ;
Rester des heures sous la lune –
Froid aux burnes.

Alors que poussaient les premières renoncules.
Il me le suggéra sans calcul,
Immacule.

(Août 2007)

Zeugme
Sans blogue avoué

La vie tue le loup
qui retrouve ses proies puis
recycle le tout.

Le loup à cran crie
le vent déchainé aussi
je reste au lit

(Janvier 2006)

Repost 0