Les runes du loup-garou - Fragment n° 35

Publié le 17 Juillet 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

Tous les espoirs sont permis à l'homme même celui de disparaître. Contrairement à un mot notoire, je me refuse à penser que l'Homme soit pour l'Homme un avenir suffisant. Le Surhomme ?
Peut-être fabriquerons-nous un jour ce qui nous comprendra.

(Jean Rostand, Pensées d'un biologiste.)

Note du loup : Jean Rostand, Biologiste, écrivain et académicien français (1894-1977) fils d’Edmond, a rédigé avec simplicité et accessibilité ses pensées de scientifique.
C’est un texte plein d’intelligence et d’humanité, souvent piqué de provocation et d’humour.

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article