Des corps de Juillet

Publié le 17 Juillet 2005

Classé dans la série : « Haïkus et iculs »

Pelouses irradiées de Juillet
Où sombrent nos corps déliés
Et j’essayais.


Note du loup : Le loup, ne reculant devant rien pour racoler des lecteurs, vient de créer une nouvelle catégorie de notes : Le haïku de loup.
Court poème (d’origine japonaise) qu’il va tâcher de faire quotidien (Je le jure – non je le promets)
Une note sur le haïku est en préparation.
Bien sûr ces haïkus seront composés par le loup lui-même, en chair et en os et même, en nerfs et en chausses.

Fin de loup

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

lewis 18/07/2005 07:50

Où le Lewis regrette l'absence de photo...