Umberto Queneau

Publié le 11 Février 2011

Je viens d’apprendre avec stup & faction, que le cinquième évangile, la bible des écrivains vains ou pas et d’autres loups-garous quantiques, savoir : « les exercices de styles » de Saint Raymond Queneau des Chapeaux Mous et des Autobus S (1903-1976) a été traduit, en 1983, dans la langue de Dante, de Vinci et autres Ritals outrezalpins, par son excellence loupissime Umberto Eco (toujours né en 1932)
J’en suis encore tout retourné.
Comme quoi, comme dit l’adage : « qui se ressemble, s’assemble ; se traverse et nous renverse quatre-vingt-dix-neuf fois sur sang, au bas mot, mais bon. »

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Runes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Berthoise 21/02/2011 07:44


J'ai tout lu.
J'ai quelques explications sur les expressions, je t'en parlerai le moment venu.


Martin-Lothar 21/02/2011 20:55



Berthoise : tu t'es trompée de fil, mais pas grave. Les infos des autres sont toujours bienvenues, même avant le moment venu, bien ou pas. Bises



TG 12/02/2011 08:26


Y a de l'Eco dans Lit et rature…


Martin-Lothar 13/02/2011 20:49



TG : de l'Eco au logis aussi, comme disent les verts académiciens