Pluie fraternelle.

Publié le 8 Mars 2014

La mort m’étant impossible à vivre, voici la stèle de tous les possibles, ma trace sur une pierre d’éternité. Il en va de ma survie :


ImgurKidsInRain.jpg

De l'école des nos moussons

L'étonnante palme en tonnelle

Et le fou rire des garçons

Sous la pluie fraternelle

...

Je leur ai dit de rêver d'un Ulysse mort.

...

Ici les buis sont à l'écoute

D'un sarcophage de retour

Les canards rognent leurs croutes

Et se pourlèchent des vautours.

...

Je leur ai dit de rêver d'un étrange Nord.

...

À l'Est on décombre l'Ukraine

Les Atlantes sont au lego

De grands ours gâchent leurs migraines

Et les ordres sont à l'égo

...

Je leur ai dit d'imaginer d'humbles ressorts

...

Là bas les nègres sont vendus

Bien des oncles Ben en retombent

Car Tom Sawyer sera pendu

Et se branlera dans sa tombe

...

Je leur ai mal dit d'exterminer leurs remords

...

Au retour de bien des leçons

Nos pas foulants dans les venelles

Toutes les filles sont garçons

Sous la pluie fraternelle

...

Je leur ai dit d'envisager d'autres décors

...

Il y a des nains bétonnés

Et de ces tripodes cryptés

Que ciment Lafarge a fêtés

Pour que Monsieur soit gâté

...

Et désormais, tout le goût se bouquine

...

Pour se border, l'amiral se saborde

...

Loin des rumeurs de leurs glaçons

Toute la farce des quenelles

Et le rire de ces garçons

Sous la pluie fraternelle

 

A propos du Manuel de Survie


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le manuel de survie

Repost 0
Commenter cet article

nain 12/03/2014 12:17


Hey, man? Loup y es-tu? Allez, loup y a. Tout ça pour dire qu'on en sait peu les uns sur les autres:)

Martin-Lothar 12/03/2014 22:54



Nain : fais gaffe, parce que le mot-verbe "connaître" se place en première ligne dans mon esprit (simplet) devant les canons de "vivre", "mourir" et "aimer". J'taurais prévenu(e) hein !. Bien à
toi.