Lieu — Église Saint-Loup à Namur, Belgique

Publié le 1 Août 2012

NamurEgliseSaintLoupB.jpg

 

 

À Namur, tous les monuments datent de Louis XIV, ou, au plus tard, de Louis XV. […] Toujours le style jésuitique (non pas Rubens cette fois, ni Renaissance flamande). Trois églises importantes, les Récollets, Saint-Aubin, Saint-Loup. […] Une bonne fois, caractériser la beauté de ce style (fin du gothique). Un art particulier, art composite. En chercher les origines. […] Saint-Loup. Merveille sinistre et galante. Saint-Loup diffère de tout ce que j’ai vu des jésuites. L’intérieur d’un catafalque brodé de noir, de rose et d’argent. Confessionnaux, tous d’un style varié, fin, subtil, baroque, une antiquité nouvelle. L’église du Béguinage à Bruxelles est une communiante. Saint-Loup est un terrible et délicieux catafalque.

(Charles Baudelaire, 1821-1867, Œuvres Posthumes, De Bruxelles à Namur)


Note : Un jour de 1866, en sortant de cette église Saint-Loup de Namur, le petit rimailleur Charles Baudelaire fut attaqué grave au cerveau par le diable. Il ne s’en remettra jamais (Charles, pas le diable, hélas) et il en mourra quelques mois plus tard (Charles, pas le diable, hélas).

Cent quarante-cinq ans plus tard, le loup malsain et lotharingien méridional que je suis, prit la photo en illustration, prisonnier qu’il fut, sur le parvis, au lieu même où tomba mortellement blessé le susdit poète, prisonnier, dis-je, de travaux de maintenance de la susdite église baroque en diable et d’autres beaux-arts. La porte de Saint-Loup (dont la première pierre fut posée en l’an de grâce — ou pas 1621), était en effet ouverte, mais en même temps, fermée par une vitre charnellement infranchissable dont les reflets d’autres couillons de touristes, poètes ou pas, n’ont pas échappé à mon brave appareil photo.

Vae victis…


Illustration : GJG-ML, église Saint-Loup, Namur, Lotharingie septentrionale (Belgique), Europe, 13 août 2011.


Fin d’assassin Loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Lieux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article