Lettres du Mékong

Publié le 19 Février 2011

Les peuples indochinois sont des gens discrets, puissants, pratiques, telluriques et à la fois simples et subtils — aurait dit mon grand-papa qui les connaissait autant qu’il les aimait ; s’il n’était pas mort trop tôt — en protecteur, pas en colon, au milieu de leurs mânes.
Ainsi en est-il des Khmères (ou Cambodgiens) pour autant qu’ils ne voient pas rouge.
Si je n’avais pas été regarder les stats de mon blogue — comme par hasard et par pur masochisme — je n’aurais jamais remarqué un lien infime venant vers lui de la poste numérique de ces Lettres d’Indochine (en lien aussi, à droite pub), un site superbe qui vous fera voyager dans le temps et l’espace et par lequel vous apprendrez plein de belles, remarquables et bientôt, indispensables choses, d’or, de riant et d’Orient.

Précipitez-vous. C’est un ordre.

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Bloguerie, #Lieux, #Histoires d'Histoire

Repost 0
Commenter cet article

Pierre Andricq 14/05/2015 08:26

Bonjour.
Je vous remercie très vivement d'avoir signalé "Les Lettres du Mékong" au sein de votre site. Au terme de plusieurs mois d'interruption, "Les Lettres du Mékong" reparaissent après avoir fait peau neuve (et proposent de nouvelles ressources)... Je tenais à vous transmettre un lien vers sa nouvelle version:
http://pandricq.wix.com/lettresdumekong
Bien cordialement.

Martin-Lothar 14/05/2015 18:12

Bonjour Pierre : j'ai tout mis à jour et l'ai fait savoir au monde entier. Bien à vous.