Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Les runes du loup-garou — Fragment n° 98 — Alexandre Vialatte, Chroniques.

28 Octobre 2010 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Runes

J’ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

Octobre, qui rappelle à l’homme la mort tragique de Pline l’Ancien et de la bête du Gévaudan, lui enseigne à se méfier de l’anthropophagie et des émanations sulfureuses. Pline, périt, en effet, victime de son goût pour l’histoire naturelle, en se penchant trop sur le cratère du Vésuve. On ne retrouva que ses sandales, qui étaient de peu de prix.
Quant à la bête du Gévaudan, qui se nourrissait de personnes âgées et de petits fonctionnaires ruraux, elle finit par ameuter contre elle une telle fraction de l’opinion qu’on eût sa peau au bout d’une cinquantaine d’années. Tel est le danger de l’impopularité.
[...]
Les grues foncent vers le sud, formées en fer de lance. Continuez les labours, engraissez les canards, capturez les phalènes hyémales. Tenez-vous droit, effacez les épaules, combattez l’insomnie par un profond sommeil.
[...]
Mais voici que le vent souffle et que la feuille s’envole. Une odeur de moût vient des caves, un parfum de cèpe vient des bois, le son du cor meurt à l’horizon, le blaireau se marie avec des cris horribles.
N’hésitez plus : repiquez la laitue de la Passion. Essuyez bien vos pieds au seuil de votre porte. Rentrez l’aspidistra, balayer les feuilles mortes.
Ne labourez jamais par temps mou.

(Alexandre Vialatte, chroniques des secrets du Scorpion, in le Figaro littéraire, octobre 1961)

Note du loup
Rien à redire. Maître Alexandre a parlé en poète superbe, en philosophe puissant et terrien. Vialatte nous a causé en être humain, comme d’habitude.

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

monsieur 28/10/2010 22:01


Le présent a un potentiel unique! Ecrire au présent, et tout faire pour que vive Octobre.


Martin-Lothar 01/11/2010 00:08



Monsieur : oui, le présent est quantique, alors...



la Mère Castor 28/10/2010 20:23


On ne se lasse jamais de ce grand Alexandre là, que j'ai reconnu dès les premiers mots.


Martin-Lothar 28/10/2010 20:57



Mère Castor : Tout passe, tout lasse, sauf Vialatte, c'est sûr. (Je suis en train de le relire de A à Z)