Le rire jaune des enfants du Pirée

Publié le 9 Octobre 2010

Nous apprenons que les Chinois l’État communiste chinois a acheté tout entier le port du Pirée (le port d’Athènes, Grèce, bande d’ipodés sourd-dingues) pour y installer ses comptoirs et surtout, ses débarcadères à bateaux méga géants remplis à ras bord à roter. Ils se sont offert quelques trucs en Crète aussi.
C’est sûr que c’est du pain du riz cantonnais pâté impérial béni pour les Grecs qui, comme bien d’autres, tirent la langue et le Grand Pan par la queue (zeugme) pour notamment ravaler le Parthénon (qui en grec signifie : « la garçonnière des jeunes filles vierges »)
Je ne sais pas comment on dit « tomber de Charybde en Scylla » en chinois », mais ça n’a sans doute aucune importance désormais et pas pour eux, en tout cas.
« Ah, vous dansiez au vingtième siècle ? Eh bien, on vous fera chanter maintenant »
C’est vrai que ces fourmis sont prêteuses, mais qu’il faudra un jour — et pas un autre — payer les violons de nos bals d’antan.

Ce que je sens, c’est que les fils maoïstes de l’empire du Milieu n’en resteront pas là et qu’ils visent Genova (Gènes, Italie, pour les cancres las) et peut-être, Marseille (Frankistan).
Je ne sais pas comment on dit « sardine bouchon portuaire, syndiquée gréviste et prolétarienne » en chinois ou encore : « té, vous savez ce qu’elle vous dit la marine française, hé fada de Toulon ! », mais bon...
Le Chinois n’est pas binaire comme nous autres, pauvres ploucs de banlieue fleurie et caillassée, il est ternaire grave, sachez-le.

Bref, ils vont prendre aux couilles notre belle, riche, responsable, flamboyante Europe ; avec toute la vaseline — made in HK — qu’il faudra, mais ils l’a prendront, je vous le dis.
Parce que si les Chinois sont de redoutables guerriers dans leur for intérieur, ils sont aussi — en même temps — les plus efficaces et anciens commerçants du monde mondialisé.
Les Phéniciens peuvent bien aller se rhabiller rue des Rosiers.
En plus, ils sont nombreux, jeunes et ils ont oublié d’être cons, alors...

Pendant ce temps-là, les Russes font main basse sur la Mongolie ; les Japonais rêvent à des îles abandonnées, les Iraniens pondent leurs bombes AOC et les Pakistanais essorent amoureux leurs talibans publics.

Il va y avoir bientôt du sport et du vrai de chez Munnnnndial, je vous le dis.
Combien ça vaut un prix Nobel de la paix à la noix ?


Mais que fait Obama ? (Hein ? Qui ça ?)

Et si on se la jouait à la roulette russe — reconductible ?

Moi, je m’en fous, j’ai lu mon Confucius, mon Mao et mon Lao-Tseu, alors... 
Bon allez mon vieux Socrate, on va boire un coup ?


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anne-marie 15/10/2010 21:48


En ces journées de dur transport où la zen attitude épargne mon ulcère, merci à toi Guillaume pour cette chronique. Un délice.
Anton, tu ne veux pas m'adresser un commentaire au moins une fois par semaine ? (Trop abuser du rire ne fera que creuser mes rides)
:)


Martin-Lothar 15/10/2010 22:31



Anne-Marie : Ah ! Enfin te voilà. Ce n'est pas trop tôt hein ! J'étais au bord du suicide collectif de chez Universel. Non mais, je rêve : TU AS PARLÉ À MON FRÈRE !!!!! ????? (bises)



werewolf 13/10/2010 20:11


Qui a dit au premier ministre chinois d'aller se faire voir chez les grecs, aussi !?


Martin-Lothar 15/10/2010 22:21



Werwolf : Chinois ou Grec, il faut aller se faire voir de nos jours. Le plus vieux métier du monde, tu connais ? ...



Gothic inside 13/10/2010 10:05


Euh ... il y a une faute d'orthographe, et du coup ce que vous avez écrit est "tomber de caribou en Ottawa" ... les Chinois viseraient-ils aussi le Canada ? tabernacle à nuoc-mam !


Martin-Lothar 15/10/2010 22:18



Gothic Inside (par les trente voies du Tao, quel pseudo !) : Tu nous parles chinois toi ? Comme disait Mamère l'Oie : Canne, nada. (bises)



anton 10/10/2010 22:08


Ben , tu demande comment on dit en chinois: "tomber de Charybde en Scylla". et moi je te le dit


Martin-Lothar 15/10/2010 22:14



Anton : Bon, laissons tomber C & S, merci...



anton 10/10/2010 17:50


介於斯庫拉和卡律布狄斯


Martin-Lothar 10/10/2010 19:57



Anton : C'est malin, hein !  tu as oublié le nuoc-mam en plus...



MonsieurY 10/10/2010 09:20


Moi je trouve cela bien. Vive les Chinois. Avec un peu de chance ils seront capable de régler nos problèmes endémiques de chômage et de banlieue. On pourrait leur envoyer nos djeun's?
Pensez vous qu'ils voudrons bien faire des banlieues merdiques autour de toutes leurs villes comme nous? Nous avons un véritable savoir faire en la matière, alors exportons le…


Martin-Lothar 10/10/2010 19:55



Monsieur : riche idée en effet. Je ne pense pas qu'ils soient d'accord d'emblée, mais bon. On peut toujours essayer... Mine de rien, ils ont une belle civilisation quand même...