Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Il faut pister le soldat Kilroy

28 Mai 2013 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Angoisses

KilroyWasHere.jpgDernièrement, un adolescent chinois a été traqué et lynché virtuellement par des centaines d’internautes pour avoir apposé un graffiti sur un bas-relief du temple égyptien de Louxor. Cet imbécile avait en effet gravé sur le ventre du dieu Amon cette mention : « Ding Jinhao a visité cet endroit » dont un autre touriste chinois a pris plus tard la photo pour la balancer ensuite sur la Toile. (Voir lien plus bas) et ainsi sonner la curée médiatique.

 

Au-delà de la polémique sino-chinoise engendrée, ce fait divers me rappelle l’histoire du soldat Kilroy et partant un très ancien jeu d’ordinateur titré « Scarab of Râ ».

Dans ce jeu au graphisme simplissime et en noir et blanc, vous erriez dans les couloirs labyrinthiques d’une pyramide à la recherche non seulement de la sortie, mais surtout de tous les trésors qui y étaient cachés.

Bien évidemment, ce n’était pas une excursion touristique, car vous deviez éviter nombre de pièges et de chausse-trappes dont un cochon de singe voleur qui vous piquait tout ce qu’il voulait et notamment, les rares vivres que vous pouviez trouver pour ne pas crever de faim ou de soif dans votre quête ; le pire étant quelques momies zombies dont l’embrassade vous menait tout droit et illico au déchirant, désespérant et inexorable « Game over ».

Comme dans tout dédale de famille, il fallait de plus ne pas se perdre, mais les auteurs du jeu, dans leur grande largesse, avaient apposé sur certains murs différents signes susceptibles de vous orienter un tant soit peu. Parmi ces aides figurait cette mention « Kilroy was here » (Kilroy était ici) dont à l’époque je ne connaissais rien.

Plusieurs années plus tard — alors que j’avais complètement oublié ce jeu — j’ai retrouvé par hasard ce fameux Kilroy au détour d’un lien de la non moins fameuse, dédaléenne, numérique, passionnante et souvent dangereuse encyclopédie Wikipédia.

J’ai découvert alors que contrairement au soldat Ryan, ce Kilroy fut aussi historique que virtuel, car c’était un autre jeu auquel se sont livrés de nombreux membres de l’armée étasunienne durant la Deuxième Guerre mondiale. Il s’agissait, pour se désennuyer un peu, de marquer son passage dans un endroit quelconque et si possible incongru de planque, d’abri, de repos ou de combat, en dessinant un personnage à gros nez et d’inscrire à côté ce « Kilroy was here ». (CF illustration)

Voilà, c’est tout…

Toutefois, cette gaminerie devint si populaire chez les Ricains et autres Alliés qu’une bonne vieille légende voudrait qu’à la fin de la guerre, Staline demandât à Roosevelt qui était ce soldat Kilroy.

Bon sinon jeune Ding Jinhao, la prochaine fois, tu marqueras ton passage à coup de craie, hein ! Oui, je sais, ça dure moins longtemps et ça s’efface sans péril, mais ça t’évitera d’être la honte de ta race.

Cette leçon vaut bien un bon coup de pied au cul, non ?

 

Liens

Article du Parisien

Kilroy sur Wikipédia

Scarab of Râ (en anglais) sur Wikipédia

 

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ESTHER 30/05/2013 08:59


Esther was here !   

Martin-Lothar 31/05/2013 17:38



Soldat Esther : vous avez le droit à une médaille pour ce commentaire fort à propos. Rompez.