Et je vous asperge de mon pipi

Publié le 28 Avril 2010

Tiens, c’est la saison des asperges et surtout des asperges vertes ; j’adore !
Mon problème avec les asperges, c’est que je m’en souviens pendant des heures et des heures : surtout quand je vais faire pipi.
C’est comme le concombre — que j’aime aussi — dont je me souviens longtemps, mais par l’estomac alors.
Pour l’asperge, c’est le soir, voire le lendemain : les vécés par ma pisse en sont imprégnés de l’odeur inexorable et profuse.
C’est terrible.
Remarquez, ça me rappelle que j’ai mangé des asperges et que j’ai eu un bonheur de gueule il n’y a pas trop de temps.
L’intérêt des asperges vertes, contrairement à celles d’autres races allogènes ou pire, c’est qu’on peut les manger de la tête (pointe, comme on dit) à la queue sans s’étrangler.

Un jour, feue ma Môman me dit en répondant ainsi à une de mes dix mille questions posées à un âge où je n’avais qu’un malheureux radis imberbe entre les jambes, que si mon pipi sentait l’asperge, c’est que j’étais «un mutant».
Si, si, elle a dit ça !
Bon, je respecte le souvenir de ma sainte et vierge mère de sept enfants, mais je sais aussi ce que sont les légendes urbaines, paysannes ou pastorales.

Cela dit, si j’ai le temps, j’approfondirai scientifiquement ce problème d’odeur des urines : à mon avis, c’est un truc chimique que même Einstein n’y aura pas pensé.
Si un de mes lecteurs de tout âge, poil, sexe ou horizon, à une réponse censée, je suis preneur.

Bon sinon, les asperges (vertes ou pas) s’accompagnent d’une bonne vinaigrette de derrière les fagots, d’une mayonnaise, à la rigueur et éventuellement de viandes ou de poissons fumés (c’est très bon, je vous le dis)
On n’oubliera pas le quart de tomate et de citron (of course) et leur feuille de salade.

Avec ça enfin, je boirais un bon vin blanc (ça fait pisser) du genre bourgogne aligoté ou mieux, un chablis (premier cru, si possible hein)
Un bon vin d’Alsace n’aura aucun mystère dans ce bonheur.

Mais bon, les goûts, les pipi et les odeurs n’appartiennent qu’à vous, bande de chiens renifleurs.

Bon appétit quand même.

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Divers et d'autres saisons

Repost 0
Commenter cet article

Tippie 01/05/2010 14:28


Hu hu hu! :)


werewolf 30/04/2010 13:23


Tout ça pour nous dire que son asperge est encore verte pour son âge ! pffff !(et la sauce mousseline, alors?!:et là, pas de comparaison, hein!?)


ESTHER 29/04/2010 22:44


Si tu fais comme tous les garçons mal élévés et que tu asperges autour des vécés.... t'es pas un mutant !


Tippie 29/04/2010 21:19


J'adore les asperges, mais je n'en mange jamais qu'au restaurant ou acheté toutes pretes et nageant dans un bocal de verre (mouais :( ). Il parait que c'est la galère pour les éplucher et les
préparer soi-meme. J'ai jamais chercher à vérifier. Mais si tu es pret à démentir ces propos et me faire une jolie recette avec des instructions simples et intelligibles (comprendre: difficulté 0
pour les blondes). Je veux bien tenter.

Et je ferai le pipi-test après!


Berthoise 29/04/2010 06:19


Et les asperges sauvages, tièdes en salade ( pommes de terre, œufs mollets) ou en omelettes.