Et in Arcadia Ego (1)

Publié le 22 Février 2014

PoussinArcadie2.jpg

Selon Claude Lévi-Strauss (Regarder, Écouter, Lire), la formule ET IN ARCADIA EGO [un vers de Virgile — note ML] apparaît pour la première fois dans un tableau du Guerchin [billet à venir — note ML] peint vers 1621 ou 1623 [1618-1622 Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome — note ML] peu avant l'arrivée de Poussin à Rome. (Deux bergers appuyés sur leur crosse — un jeune, brun, vêtu de jaune, un autre plus vieux, barbu, coiffé et vêtu de rouge — méditant devant un crâne posé sur une pierre. Arbre au loin sur ciel crépusculaire)

La formule ne veut pas dire « Et moi aussi, j'ai vécu en Arcadie », mais « Et moi aussi je suis là, j'existe même en Arcadie » : c'est la mort qui parle — MEMENTO MORI — et qui est présente même dans le lieu le plus heureux.

Il y a deux tableaux de Poussin : le premier peint vers 1629-1630 [ou 1627 — note ML] s'inspire du Guerchin. Mais elle relègue la tête de mort au deuxième plan et introduit une Bergère et un vieillard versant un seau d'eau (ce serait le fleuve Alphée dont la source est en Arcadie). Dans la seconde version, la tête de mort et le vieillard ont disparu.

Voir : Panofsky, étude consacrée aux Bergers. Diderot, Abbé Dubos, Delille, le chevalier de Jaucourt.

Fin de CL-S

Paysage des bergers d'Arcadie de Poussin : près de la ville d'Alet, Corbières, RN 613, jusqu'où la route coupe le méridien de Paris. Cote 297, sur un petit pont, commune d'Arques, à droite, sentier, tombe des bergers. Montagne de gauche : Bézilgrand, et de droite: Roc de Blanchefort.

(Ancienne note de ML, sans date, source oubliée, papelardée rapide au siècle dernier)

L'atmosphère, en son tout et en chacune de ses parties, est pleine des images qu'elle contient. (Vinci, Carnets 1, p243)

Sacré Léonard !

Une bonne vieille légende urbaine des familles (et rurale, pour le coup) voudrait que ce tableau de Poussin cache la clé du fameux « trésor des Templiers ».

Je vous invite à essayer d’en tirer la bobinette à l’aide de vos règles, compas, cartes IGN et autre Google Maps, sachant que nombreux se rendirent sur les lieux avec sac à dos et bêche sur l’épaule et furent tout aussi nombreux à rentrer chez eux, bredouille, sauf un : moi ! (Mais c’est une autre histoire et un autre billet)


Illustration : Nicolas Poussin, 1594-1665, Et In Arcadia Ego II, 1637-1639, huile sur toile, 185 x 121 cm, Musée du Louvre, Paris, Europe.


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Paysages

Repost 0
Commenter cet article

ESTHER 11/03/2014 11:24


Pour la dernière phrase, j'ai du riper clavierement !


 

Martin-Lothar 12/03/2014 22:31



Esther : ah tiens, il faudra que je vous cause un jour du "lapsus clavieri" !



ESTHER 26/02/2014 14:24


Je commence a comprendre pourquoi l'Arcadie vous inspire autant, Jupiter a puni le roi d'Arcadie Lyacon en le transformant en loup...depuis ce loup erre dans les chimeres et les fantasmes de la
"Blogosphérie moderne symbolisant lArcadie antique"...


C'était juste pour dire...... quelque chose ....!


Elle les posts sans commentaires..alors elle cause !

Martin-Lothar 28/02/2014 22:49



Esther : savez-vous qu'en mentionnant Lycaon (à propos des bergers d'Arcadie), votre commentaire est loin d'être à côté de la plaque ? (Pour tout vous dire, en l'état de mes réflexions : il est
en plein dans le mille !)


Revenez plus souvent donc... Par contre, je n'ai pas compris votre dernière phrase => aïe ! (SOS)


Bien à vous