De la patate à l'oeuf en passant par le Chili

Publié le 17 Mars 2010

BoschJardinDelices.jpgJ’ai appris que le dernier tremblement de terre survenu au Chili, il y a peu, avait retardé les jours de 1,26 microseconde – en plus d’avoir causé des plaies, des ruines, des cris, des titres,  des chuchotements et autres shadenfreude (1) habituels.
Il ne manquait plus que ça.
Ce phénomène s’explique par la forme de notre bonne vieille planète qui, loin d’être une bulle parfaite, paradisiaque 3D tournant à la fois sur elle-même et autour du soleil (2) est plutôt du genre « patatoïde irrégulier » grave voire gravitaire (3)
Une telle gueule de bavure ne peut donc valser ou filer droit dans la mesure où les pressions ou les attractions exercées sur toutes les parties de sa masse instable et de sa surface difforme ne sont pas régulières et de même intensité.
En plus, si elle bouge pendant l’opération…
Bref, ça bringuebale, ça chahute, ça frétille, ça se tortille, ça virevolte, ça valse, ça titube tel un éléphant bourré camé sur des patins à glace par temps de grand vent dans la toundra sibérienne (c’est une image) et l’axe de rotation de notre planète n’arrête pas de changer si bien que tous les savants et les bergers de la terre en ont perdu le Nord et leur latin – voire des moutons ou leur chemin, et ce, depuis la plus haute antiquité.
En termes savants, on cause de précession des équinoxes.

Cela étant, ce n’est pas bien inquiétant : Les quelques six milliards de pauvres patates (et moi, et moi) qui se fritent jours et nuits à la surface de leur archi- pomme de terre planétaire n’en voient que du feu de ce raccourcissement à la fois plus et moins secondaire.
Toutefois, je discerne un avantage comme un inconvénient dans ce phénomène, plus naturel, tu meurs.
L’avantage est que l’on peut désormais se coucher une microseconde plus tôt que prévu ce qui d’une part n’est pas pour déplaire aux grands faignants de mon espèce, et d’autre part, on économise le même temps en électricité sur tout un hémisphère – ce qui est loin d’être négligeable en cette festive ère de gabegies à la con.
L’inconvénient, c’est que les poules vont aussi au plumard avant l’heure légale et qu’il y a de ce fait un risque potentiel de pénurie d’œufs.
Je vous aurai prévenus.
 
Ô Terre, sans ton nord, on perd la boule,
Et on se les fout, ma poule,
T'es maboule ?

La Terre tremble et le Nord est maboule,
Et ça nous fout les boules,
Comme aux poules. (4)

Notes
1) j’ai fait un billet sur ce mot « shadenfreude »
2) Je rappelle une fois de plus aux cancres las qui se caressent à coup de cutter au fond de la blogosphère, ainsi d’ailleurs qu’à un certain nombre d’intellos bien baveux vaniteux, connus stars pipole et immédiatiques géants graves que c’est la Terre qui tourne autour du Soleil et non point l’inverse.
3) Que personne ne lise ou ne dénonce à la hâte comme à la HALDE une quelconque « discrimination » injure, insulte ou diffamation dans cette qualification de madame Gaïa, notre Môman à tous
4) Deux iCuls réformés (CF billet à venir)

Illustration : Hieronymus BOSCH (Vers 1450-1516, Bois-le-Roi) Avers du triptyque du jardin des délices (Vers 1500) Huile sur bois (220 x 97 cm x 2) Musée du Prado, Madrid, Europe.


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Nature & sciences

Repost 0
Commenter cet article

Berthoise 20/03/2010 15:40


Le soleil brille, il fait doux, alors je ne vais pas me coucher tout de suite.


Martin-Lothar 20/03/2010 22:23


Berthoise : C'est le printemps non ? Alors... (Soyons fous !)


Muriel 20/03/2010 09:45


En plus d'être l'inventeur de la très utile perceuse-dévisseuse, ce génial Hieronymus a inspiré une flopée de fabricants de souvenirs qui ont pondu ce genre de boules en verre avec flocons
intégrés. Chapeau bas.


Martin-Lothar 20/03/2010 22:22


Muriel : Je connais des gens qui font des collections graves de ces boules en verre (à neige ou pas) Dans quelques années, ils en en auront les boules en or !


Saturnin Abadie,dératiseur 19/03/2010 16:55


Si on considère que la terre est plate, ce qui est la vérité vraie, on peut se dire que les dragons qui vivent au bout de la terre et au delà des mers, ont sans doute avalé de travers et que c'est
bien fait car ils n'avaient qu'à pas essayer d'avaler Eric le viking (pour les admirateurs de Terry Jones)...


Martin-Lothar 20/03/2010 22:21


Saturnin : Toutes les vérités sont vraies pour tous les vrais poètes (naïfs ou pas). Alors...


werewolf 19/03/2010 13:19


Un coin, ça m'en bouche,.. en i-cul de poule!


Martin-Lothar 20/03/2010 22:19


Werewolf : Arrête de faire l'oeuf !