Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

De la Lune voulant se faire plus petite que son iCul consécutif.

5 Septembre 2010 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Nature & sciences

elsheimerEgypte.jpgIl ne manquait plus que ça : la Lune, notre satellite préféré – du moins le plus naturel et le plus ancien, rétrécit sur son manège comme le ferait une noix de veau hormoné dans sa poêle prolétaire de vague HLM fleurie.
C’est la NASA qui le dit et qui l’appris par Lunar Reconnaissance Orbiter, la sonde qu’elle a foutue dans autour de la Lune pour l’espionner grave et la surveiller, dès fois qu’elle tenterait de migrer sur l’orbite d’une autre planète moins porteuse de cons panurgiens et autres festifs irresponsables crasseux.
Tout fout le camp.
C’est vrai qu’à force de tourner tout le temps comme ça bête autour de nous, ça use.
En fait, elle se dégonfle parce qu’elle se refroidit de l’intérieur un peu comme un soufflé au fromage (ou au Grand Marnier – celui que je préfère) à la sortie du four.
Bon la Lune se dégonfle moins vite quand même, car on estime à 200 millions d’années sa sortie du four sachant que la durée de la préparation, y compris le temps de cuisson est de l’ordre de 4 milliards d’années.
Les loups n’étaient pas encore très vieux à l’époque, mais à part eux je ne vois pas qui aurait pu inventer un tel truc à la con comme la Lune qui ne leur sert qu’à hurler sachant que – autre hypothèse — si elle se rétrécie c’est qu’il y a de moins de loups pour la gonfler (CQFD)
À part ça, on ne sait pas trop à quoi ça sert la lune.
Il parait depuis Newton, qu’elle serait la cause des marées ce qui fait bien marrer pas mal de monde encore.
On dit qu’elle excite les voyous et les sorciers (loups ou pas) quand elle est pleine comme un œuf tous les quatorze jours (quelle trainée hein !)
En tout état de cause, on ne sait pas d’où elle vient : un morceau de Terre ou de Soleil qui se serait refroidit illico quand elle a appris la naissance du vert Adam. (On peut la comprendre) ?
Sept milliards de paires de fesses sur Terre et autant de lunes donc, c’est vraiment de la concurrence déloyale.
Et puis, il n’a plus de romance ou de chapelle sous la lune : on drague par SMS, avec fesse bouc ou par l’Internet désormais. Il y a de quoi se sentir seule et dépérir par anorexie.
Le clair de lune n’est plus ce qu’il était, je vous le dis, ma bonne d’âme.
Sinon, je signale aux cancres las qui s’astiquent béats l’épi lubrifié au fond de la blogosphère, qu’il n’y a aucun éclairage sur la Lune et qu’en cas d’éclipse, il est inutile d’appeler les pompiers ou le service clientèle d’EDF.
Allez, on t’aime la Lune, reste avec nous !

iCul de la Lune anorexique
Je suis bien souvent au fond de tes dunes,
Que tu sois blonde ou brune,
Fine Lune.

Lien : Article de Futura Sciences

Illustration : Adam ELSHEIMER (complètement oublié celui-là, hein ? Quoi?) (1578-1610) le voyage en Egypte (1609) huile sur cuivre (31x41 cm) Alte Pinakothek, Munich, Europe.

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

monsieur 08/09/2010 23:38


Un jour, j'ai été très surpiris, après avoir dormi sur des herbes molles et humides, de voir surgir le Lune dans son ultime croissant derrière la brume de Septembre.


Martin-Lothar 11/09/2010 19:59



Monsieur : Souvenir, souvenir, quand tu nous tiens... (C'est parfois un cauchemar, mais bon...)



TG 06/09/2010 08:33


très drôle. Je connais bien la lune, j'y suis souvent depuis ma tendre enfance…


Martin-Lothar 11/09/2010 19:50



TG : Tu fréquentes quelle face ? Il y a un bar à bière sympa au cratère n° XCDRT-318. Viens avec ta meuf (grosses bises D.), on va bien rigoler.