D'une cote Dagnaux

Publié le 24 Mars 2010

DagauxPontMantes.jpgVous avez jusqu'au 28 mars (saint Gontran, dimanche prochain quoi) pour aller caresser une côte d'agneau une cote Dagnaux, peintre de son état, de son art et de son métier et à qui le superbe et trop méconnu musée de Mantes-la-Jolie (7-8) consacre une exposition temporaire, entre les murs vénérables et néanmoins moyenâgeux séculaires de son Hôtel-Dieu.
Albert Dagnaux (1861-1933) est un de ces petits maîtres qui nous reposent et nous consolent des plus grands barbouilleux parfois surévalués, souvent prétentieux et in fine, ennuyeux.
Le sous-titre de cette exposition est « entre impressionnisme et naturalisme » mais on pourrait en rajouter en petites cases et autres écoles de mes deux tant cet artiste est éclectique, varié, divers et d’autres saisons. Un peu comme Turner (mais j’en reparlerai de ce foutu et génial rumsteck)
Dagnaux fut un bon paysagiste qui sut capter les meilleures lumières des bords de la Seine, à l’aube ou au crépuscule (entre chien et loup) et témoigner avec charme de ce pont notamment (voir illustration) qui lie encore notre bonne ville de Mantes (la ville des chiens franco-normands) et celle de Limay (la ville des loups picards en Vexin) et qui fut peint également par d’autres Corot (dont je vous causerai plus tard)
Bon sinon, je le trouve parfois « naïf »  Dagnaux et ce n’est pas pour me déplaire.
Il eut sans doute quelques problèmes avec la perspective, mais ce n’est pas le premier, ni le dernier.
Voilà, voilà, dépêchez-vous.

Liens :
Musée de l’Hôtel-Dieu, Mantes-la-Jolie
Site officiel d’Albert Dagnaux (où j’ai piqué l’illustration)

Illustration : Albert Dagnaux (1861-1933), Le vieux saule (1911) Huile sur toile (92 x 130 cm) Collection particulière. (Photo. P. Fuzeau)


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Giovinetta 11/04/2010 23:51


juste en bas de la côte de Limay, avant d'entrer dans Mantes (la ville) je me souviens qu'un copain me détournait du droit chemin vers le consetvatoire qui était beaucoup plus modeste que
maintenant...pour m'emmener voir les agneaux et surtout la couveuse à poussins qui permettait l'élevage familial. Chaude ambiance que j'affectionnais entre première et terminale


Martin-Lothar 19/04/2010 21:16



Giov : Je ne savais pas que tu avais vécu dans le coin. Comme quoi le hazard ne fait pous toujours le bazar.



L@urence 28/03/2010 21:02


"Je perds beaucoup de choses, mais jamais les trucs que j'aime"
si c'est de mon blog dont tu fais allusion, je te dis un gros merci.


Martin-Lothar 03/04/2010 02:41



Laurence : Bien sûr, c'est de ton blogue dont je causais, fouchta !



L@urence 28/03/2010 20:46


:-)
oui tu as raison ! espérons qu'il ait du sang auvergnat
j'ai lâché son blog ...
il a perdu, il n'a su se faire aimer par moi tout au moins.
narcissisme usant ...
mais il m'a permis de retrouver tes empreintes de loup sur le chemin des blogs !
bisous


Martin-Lothar 28/03/2010 20:59


Dame Lolo : Je perds beaucoup de choses, mais jamais les trucs que j'aime, alors... (Bises)


Saturnin Abadie,dératiseur 26/03/2010 11:45


C'est joli, mais joli est-il un compliment dans ce cas? Un peu comme certains films vus et oubliés aussitôt.
Ces artistes, toujours à se bouffer la couenne.
Vite, passons à Turner et surtout Corot à qui je dois ma passion pour la peinture...


Martin-Lothar 28/03/2010 20:46


Saturnin : Je vais passer à Corot, ne t'inquiète pas. Juste quelques photos à prendre en des lieux précis...


lewis 25/03/2010 22:21


Comme la mère castor, j'ai peur que le pont pète.


Martin-Lothar 28/03/2010 20:44


Lewis : Heureux de te relire ici. C'est si rare et si bon. Tu étais pompette ? (Dans l'affirmative, merci de me préciser ton hydromel préféré) A+


L@urence 25/03/2010 15:08


et c'est ainsi que je retrouve les traces du loups aux origines auvergnates rien qu'en parcourant un blog que je ne connaissais pas ; celui d'hugues Montargie
je ne cerne pas encore sa personnalité : comme je te réponds sur son site, je ne sais pas s'il se sent vraiment superieur à tout le monde, ou s'il se fout des gens qui se sentent supérieurs !!


Martin-Lothar 28/03/2010 20:41


Dame Lolo : Tout ce que j'espère pour lui, c'est que ce roi du monde ait un peu de sang auvergnat... Le reste, c'est son problème. J'arrive. Bises


Gothic inside 25/03/2010 14:38


Rogntudju, tu n'aurais pas pu nous le signaler plus tôt ?!??
En tout cas, pour Turner, faut pas rater ça ... et pour ne pas rater ça, faut réserver ses billets sur le net, ou se lever aux horreurs - ce que j'ai fait ce matin , et finalement je n'ai pas
regretté de m'être arrachée si tôt aux charmes de Morphée !


Martin-Lothar 28/03/2010 20:29


Gothic Inside, (by Jove, what a pseudo !) : En ce moment, je suis "métro-dodo-boulot" plus que jamais et donc je fais ce que le grand Chrono me permet. Mais je ferai tout pour aller au Grand Palais
voir ce génial William et surtout, (en plus) ses acolytes accrochés à ses côtés. De toute façon, j'en reparlerai. Bises.


la Mère Castor 25/03/2010 13:53


Étonnant pont tordu qui semble ne mener nulle part, et ce ciel est ravissant et charmant, un côté dragée, un côté carnaval. J'aime les deux.


Martin-Lothar 28/03/2010 20:22


Mère Castor : Oui, je vous ré-pont...


Berthoise 25/03/2010 12:31


Je savais bien qu'on était voisins.


Martin-Lothar 28/03/2010 20:20


Berthoise : Oui, il faudrait qu'on fasse les ponts pour se rencontrer... (Bises)


werewolf 24/03/2010 22:44


Pour un peu, c'était un Dagnaux pascal !


Martin-Lothar 28/03/2010 20:19


Werewolf : Toujours en forme min fiu, à ce que je vois... (Amitiés)


TG 24/03/2010 20:14


et qu'est ce qu'on boit avec?


Martin-Lothar 28/03/2010 20:17


TG : Avec une telle côte d'agneau, en ce point de Seine, une côte de Seine (oui, ça existait) serait saine. Mais bon, une bonne côte rôtie fera l'affaire. A défaut, un calva...