Carnet de jungle — Des boutiquiers

Publié le 27 Juillet 2010

Nous sommes tous des boutiquiers.
Moi aussi.
C’est ce que disait Bonaparte des Anglais avant qu’ils ne lui revendent la paille, la poutre, Caïn, sa tombe, son oeil, Waterloo Station et Sainte-Hélène en solde ou low cost.
En fait et au fond, la vie n’est que fonds de boutique : un ramassis hétéroclite de voyages, de faims, de soifs, d’envies, de commerces, d’échanges, de confrontations, de jalousies, de sacrifices, de réclames, de publicités, de vanités, d’humilité, d’humiliations, de royales clientèles, de bassesses, de temps perdu, gagné, passé, d’hypocrisies, de fournisseurs barbares, défaillants, de créanciers salauds, de débiteurs effarouchés, syndiqués, protégés, de comptabilité claire, obscure, publique ou privée.
C’est un problème d’entrepôt et de prostitution in fine, sur des docks frémissants de foules camées, festives, d’obèses larrons en foire, et de nos jours les esclaves sont les rois enfoirés d’une cour sans aucun miracle et à jamais, et les enseignes ne nous enseignent plus rien, sinon brûler nos vaisseaux sans rat et vider les eaux saumâtres, polluées de nos vessies en lanternes de pacotilles.
Certains tiennent même boutique politique de la Nature et de ses mystères incalculables ;  d’autres font commerce de charité, de mémoire ou de contrition...
Que le Grand Pan les pulvérise et que le Grand Cric les croque, ah mais !

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

fodio 07/08/2010 12:37


Lothar pulvérisé et croqué, Lothar par lui-même, c'est beau c'est grand c'est généreux, je m'incline. Oui il y a une vie, mais après la mort, bidule!


Martin-Lothar 10/08/2010 20:21



Fodio : la vie, la mort, la merde, les impôts, la prostate, l'internet, Pascal, ses cancers à dieu ne blaise, Marx, sa soeur, sa femme, sa charrue, son amant, le tri de toutes nos ordures... Et
j'en passe...  



Saturnin Abadie,dératiseur 29/07/2010 22:15


Y a t-il une vie avant la mort ?


Martin-Lothar 10/08/2010 20:07



Saturnin : je te retourne (si je puis me permettre) : y a t-il une mort avant la vie ?