A whiter shade of pale — Procol Harum

Publié le 26 Mai 2012

 


 

 

 

Ce truc est sorti entre Pétain et Mitterrand (François, pas Fred). C’était avant soixante-huit, j’en suis sûr.

Ce slow d’enfer et néanmoins planétaire aura fait mouiller et bander des générations de filles et de garçons (qu’ils fassent tapisserie ou pas).

Les paroles, on s’en fout : quand on danse ce slow, la langue ne s’apprend pas, elle se fourre où elle peut…

Cette chanson m’aura sans aucun doute aiguillé vers l’œuvre de Jean-Sébastien Bach dont il y a des (gros) morceaux dedans…

On s’éduque comme on peut.

J’en bande encore même si…

Désolé mon vieux Bach.

On m’aura dit que ce groupe très éphémère (Procol Harum) était américain et je l’ai toujours cru jusqu’à maintenant.

Cette fille m’aurait-elle menti dans le creux de l’oreille ?

Bon, c’est vrai que je lui ai parlé de château en Espagne…

Nous sommes quittes maintenant ?

 

La vidéo est ridicule — quarante ans et plus mon vieux Voltaire, et je t’emmerde (je la découvre en fait) : on y voit Oxford ( ?) et Trafalgar Square et les premières minijupes.

C’est du bas rock très baroque.

C’est pour les vieux ce truc-là.

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

lycaon 29/10/2012 20:15


Procol Harum, je les ai vus en 1968; Super et merci Garry,que de petites louves nous avons levées grace à toi

Martin-Lothar 20/11/2012 23:12



Lycaon : tu es donc immortel...



werewolf 01/06/2012 20:18


Faut dire qu'à l'époque, je préférais me préoccuper de la livraison mon lait par les ermites d'Herman, que de tenter des experiences psychedéliques !

Martin-Lothar 02/06/2012 01:08



Werewolf : no milk today (bois de l'eau, min fu) C'est encore une de ces chansons qui me tourne toujours dans la tête !



werewolf 01/06/2012 20:13


Bon, ben moi, j'étais à Londres en même temps que Jimi, mais il m'avait pas prévenu... (Hendrix, hein, pas Somerville !)

Martin-Lothar 02/06/2012 01:05



Werewolf : amateur de classique baroque et bas rock, je n'ai rien contre Somervil (haut de contre — on fait ce qu'on peut en bas ou en haut). J'aimais beaucoup Hendrix (complètement déjanté
celui-là)



la Mère Castor 26/05/2012 11:25


Je ne suis allée qu'une fois (deux jours, si peu) dans ma vie à Londres, c'était en 1966. C'est dire. Quant à la playlist, à côté de la vidéo; une mine...

Martin-Lothar 30/05/2012 21:08



Mère Castor : oui, une vraie mine : Scot, Simon & Garf. Dylan, Plein de trucs de cette époque.