A whiter shade of pale (bis) — 40 years later…

Publié le 12 Août 2012

 

 


 

 

Frères humains qui avec moi survivez, en vérité je vous le dis : la nature humaine est grande et quantique comme elle peut entreprendre de vastes projets interplanétaires et s’enticher tout autant de ridicules amulettes futiles.

Ainsi en est-il de cette chanson « a whiter shade of pale » créée par le groupe Procol Harum en 1966 et dont je vous ai déjà causé dans ce billet mémorable et tout à la fois oublié.

Écoutez et regardez cette seconde vidéo de cette même chanson, enregistrée 40 ans après, à l’occasion de je ne sais quel festival, mais sans doute pas avec tous les mêmes.

Nous retrouvons à la voix et au piano le vingtenaire chanteur Gary Brooker (?) chenu et tavelé par les ans et qui, désormais sexagénaire, s’explose comme il peut.

Mais c’est la même voix non ?

À vrai dire, la voix humaine, pour autant qu’elle soit pubère, est comme une empreinte digitale : elle est unique et invariante, malgré le tabac ou l’alcool ou autres facteurs exogènes.

On a la même voix à seize ans ou à cent ans et les Martiens ou nos députés n’y pourront jamais rien.

L’intérêt de cette vidéo (largement supérieure à la première — que j’adore quand même) est le radieux hommage rendu à l’inspirateur musical de cette chanson tubique : Jean-Sébastien Bach.

Ça commence par des violons en suite (pour orchestre) et ça continue — cinquantième seconde plus tard — par ce foutu hautbois qui est pour moi, l’instrument de tous les paradis. (Je vous le dis)

Avec l’orgue (of course) que l’on retrouve flamboyant à la troisième minute secoué par une basse et un incroyable batteur de nom de dieu de nom de Zeus.

Et puis le tout se poursuit mêlé de chœur, de trompettes et de cors anglais…

Notre brave Jean, pour ne pas dire notre bon Sébastien, n’osa jamais rêver de son vivant de tant de monde talentueux pour faire péter sa musique…

JSB est à la fête et ce n’est que justice : il les aura bien enrichis tous ces gens-là non ?

Just a whiter shade of pale...

Enjoy.


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

werewolf 12/08/2012 10:16


Et même 45 ans..... essaie pas de nous rajeunir... :(

Martin-Lothar 21/08/2012 15:08



Werewolf, min fu : entre les deux vidéos (1966-2006), il y a bien 40 ans non ? Entre la première (1966) et aujourd'hui (2012), sauf erreur, il y a 46 ans... Le soleil t'a frappé grave, mon vieux
Werewolf. Il faudrait te passer un coup de wassingue dans le crâne, pour éponger le pastis... (Non, non, pas taper sur la tête, pas sur la tête — j'ai des coups de soleil !)