Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Le pâle tomb(er)eau de Mickael Jackson — et j’en rajoute

26 Juin 2009 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Loups et loups-garous

Je ne sais si vous êtes au courant (bien informés quoi, les doigts dans la prise ou abonné chez EDF) mais il parait que le chanteur « pop » Mickael Jackson serait mort…
Tant pis ou tant mieux pour lui hein !
Tant pis et tant mieux aussi pour ses fans (allitération de « fanatiques ») dont je ne suis pas (tant pis ou tant mieux pour moi) qui ont donc l’occasion ou jamais de faire parler d’eux et ainsi de cultiver leur néant existentialiste moderne et surtout trop hype pour des siècles et des siècles, ah mais !
Pour tout vous dire, je ne vais pas pleurer sur cette « disparition » sachant que Mickael Jackson « n’existait pas pour moi » et que par conséquent, sa mort m’en touche une sans bouger l’autre (si je puis dire, sans heurter ou pas ?)

Je lui dois néanmoins ce billet.

De ce que je savais de lui, Mickael Jackson, fut un grand pro du « showbiz » de la scène et du spectacle et il aura ainsi bercé, manipulé, étourdi, arnaqué animé — sinon masturbé ; il aura fait rêver toute une génération d’adolescents aujourd’hui trentenaires et pour certains « au pouvoir » pour le meilleur, et sans doute, surtout, pour le pire !

De ce que je viens d’apprendre de Mickael Jackson, c’est qu’il aura toute sa vie lutté contre la vieillesse et la mort. A cet effet, il aurait pris et fait tant de trucs à la con qu’il en aurait crevé à cinquante ans !

Hélas Mickael, si je t’avais connu, je t’aurais dit : « On doit aimer la vie comme elle est, avec ses rides, ses rires, ses concerts et ses cancers »

Mais bon, nous avons tous eu de telles « stars » en des époques où nous pressions ces foutus comédons d’acné devant un miroir qui fut rarement une caméra de prix ; dans une salle de bain qui ne sera jamais un studio de télé trop vue, une salle de Cannes ou d’autres cinémas branchés ou de luxe.
Certains se souviennent encore tous les jours de Tino Rossi, de Piaf, de Presley, de Brian Jones, de Gilbert Bécaud, de Brassens, de John Lennon, de George Harrison ou de Dalida hein !
D’autres auront voué tous ces « dieux en carton pâte » aux gémonies avant d’aller se ressourcer dans « la vraie culture »
Avec raison ou pas, avec bonheur ou non — allez savoir !
C’est notre problème à nous tous et c’est une maladie dont nous ne serons jamais que nos seuls prix Nobel, nos seuls médecins, nos seuls « Dei ex machina »

Cela étant, à propos de trépas et de bête de scène, je vous recommande ferme d’aller lire ce billet de Didier Goux à propos de la mort d’un chien.
Didier Goux (en lien aussi, à droite, pub) qui est un sacré troll, mais aussi un être de bon goût, cultivé, intelligent, spirituel, courageux, réactionnaire et un bel amateur de canidés : Un chien-garou quoi, et un véritable loup-garou, in fine.

Illustration : Giovanni Domenico LOMBARDI, (1682-1751, Lucca) Concert avec deux chanteurs, Huile sur toile (109 x 160 cm) Collection privée, Planète Terre.

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tippie 28/06/2009 21:57

Euh oui, oui, j'espère que tu n'as pas pensé que mon commentaire allait pas à l'encontre de ton article. Je me suis juste laissée porter par ce que ton article et tout ce que j'ai lu et vu ces derniers jours et ces dernières années ont pu m'inspirer.
Bises, le loup.

Martin-Lothar 01/07/2009 21:29


Tippie : Tu sais bien comme je suis moi hein !


Tippie 28/06/2009 20:09

Son décès ne me laisse pas indifférente, je fais (tout juste) partie de ces trentenaires dont tu parles. Si j'ai totalement décrochée depuis 'ses transformations', je lui trouvais un certain génie dans ses jeunes (trop jeunes) années. Cet homme (...) a réellement beaucoup souffert de sa notoriété, de ses fans, de son père et donc de son apparence. Pas bien dans sa tete et grave mal dans sa peau (littéralement). Cette peau et ce corps dont il s'est défait pour en enfiler un qui n'était pas le sien et ne lui allait guère mieux, il est allé à changer jusqu'à ses attitudes, sa voix. J'ai vu un documentaire très bien fait, récement. Ca faisait peur, pitié, mal au coeur. A la fois la compassion et la répugnance. Tout en contraste, ce personnage qu'il était devenu. Il est devenu un mythe et restera immortel, il est donc arrivé à ses fins. Je préfèrais le Mickael jackson d'avant, dans sa peau à lui, avec "ses boutons et son gros nez" (comme aurait dit son père (?)) mais LUI-meme, pas ce corps de plastique qu'il enfilait pour sortir, pour se cacher de tout et de tous, de lui aussi. Mickael Jackson meurt en emportant avec lui tout son mystère et ses souffrances. Je me dis, peut-etre (ou surement) injustement qu'il n'a pas su passer ce cap difficile de l'adolescence. Cap rendu plus difficile encore (insurmontable?) par son succès, par sa famille. Was he too weak? Je crois qu'il en est devenu fou, pendant toutes ces années passées à se transformer pour ne plus rien garder de son corps d'adolescent. Il devait etre terriblement seul malgré tous ces fans et son succès.

Des bises.

Martin-Lothar 28/06/2009 20:34


Ma Tip adorée : En deçà du génie, il y a toujours un talent et MJ l'avais plus que tous, c'est évident et je l'ai écrit, sauf erreur. (Des bises à toi aussi)


Christine 28/06/2009 09:09

j'ai fait aussi le rapprochement entre le billet de Didier (que j'ai beaucoup aimé) et la mort de ce chanteur en plastique.

Martin-Lothar 28/06/2009 20:28


Christine : Je vais aller voir, mais il y a pire comme chanteur en plastique, cela étant...


iPidiblue 27/06/2009 21:04

Mon cher Loup,

J'ai bien reçu votre petit mail, je fais tous mes efforts pour envoyer ma réponse mais comme je suis maintenant sur SFR je ne sais ce que vous allez obtenir et dans quels délais ...

Martin-Lothar 28/06/2009 20:26


Ipidiblue : J'ai confiance et surtout, j'ai le temps ! (merci)


Berthoise 27/06/2009 07:17

Bon. C'est triste et ça bouleverse la planète. Ah.
Je suis une extra terrestre. Mais j'ai pleuré la mort de Georges Harrison.

Martin-Lothar 27/06/2009 19:56


Berthoise : Oui, moi aussi... Le George est celui que je préfère de la bande des quatre scarabées. Ah mais !


Catherine Goux 27/06/2009 06:44

J'aime bien le "glissement", de Mickael Jackson vers le chien...
Quant à lui (pas mon chien, hein) je m'en fout complètement !

Martin-Lothar 27/06/2009 19:54


Catherine : J'ai glissé de l'inutile vers l'indispensable...


muriel 26/06/2009 21:22

J'avoue avoir éprouvé un sentiment de pitié et une émotion compatissante à chaque apparition télévisuelle de cette étrange et pathétique créature.

Martin-Lothar 26/06/2009 23:23


Muriel : Je cite : "étrange et pathétique créature" Nous sommes d'accords...


Prax 26/06/2009 18:32

Si les auto proclamés jeunes meurent jeunes, qu'est ce qu'il reste aux vieux ?

Martin-Lothar 26/06/2009 23:22


Prax : Au vieux, il reste la vie et pour certains, tous le soin à apporter au plus bel avenir de leurs enfants. C'est tout et ce n'est pas triste non plus, d'accords ! Les morts n'espèrent plus
rien et ne banderont jamais plus. Ah mais !