Les feux de la Saint-Jean, du solstice, de Thor, d’Odin et de Tutti Quantique

Publié le 24 Juin 2009

C’est la fête à Saint Jean-Baptiste aujourd’hui hein !
N’oubliez pas d’allumer le feu, mais pas n’importe où ni n’importe comment quand même.

En belle illustration, je vous mets une photo, prise hier, au Danemark (Europe) et qui ma été envoyée par Varulf — CF liens en fin de note (Varulf, qui je le rappelle, signifie « loup-garou » dans la langue d’Andersen, de Kierkegaard, de Niels Bohr, de Karen Blixen de Carl Dreyer et de Lars von Trier)

Bon, ce n’est pas vraiment « un feu de la Saint Jean » puisque que les Vikings sont luthériens depuis pas mal de temps et que les saints du Paradis ou d’ailleurs, ne font plus partie de leur folklore depuis de siècles et des siècles, ah mais !
Cependant, si les Danois, avant d’être chrétiens de chez Martin Luther (en grande majorité) furent un peu catholiques, apostoliques et romains quand même, ce n’est pas une raison pour attribuer ce feu à de la nostalgie du Vatican !

En effet, comme je l’ai expliqué dans ce blogue (de plus de quatre ans) ce genre de « fête » date de la nuit des temps où notre brave saint Jean n’était même pas né ou n’avait pas encore perdu la tête.
C’étaient des temps où nos ancêtres n’avaient pour seule religion, seul espoir et seule ressource que la Nature et pour seul rite que son observation : Cela ne les a pas empêchés de vivre ou de mourir à peu près comme nous, intégristes, dévots, athées, laïcs ou païens.
Pour preuve et explications, vous pouvez aller relire tous ces billets-là ou encore tous ceux-là et vous comprendrez que, depuis la plus haute Antiquité, ces feux ne font que célébrer le solstice d’été et rien d’autre, ah mais !

Voilà, bon solstice à tous, bonne Saint Jean, bons feux, « sol invictus ! » et ne vous brûlez pas surtout, bande de maladroits !

Annexe 1
Vous pouvez aller visiter Varulf sur deux sites :
Son site « pro »
Son site d’artiste

Annexe 2
Je vous livre « texto » le message de Varulf expliquant un peu cette « Saint Jean viking » : J’ai corrigé les fautes de français (que Thor lui pardonne !) mais je vous laisse vous démerder avec la traduction du Danois hein !
Il y avait un lien sonore, mais c’est pas dans la poche… (Vais voir ce que je peux faire…)
Vous pouvez entendre ce chant quantique (illustré de belles peintures en plus) en cliquant ici

Sankt Hans bål: Les feux de la saint Jean
Midsommerfest: Les fêtes du solstice
Traditionnellement on brûle une poupée représentant un sorcière, mais c'est de retour car les gens trouvent que c'est un peu macho et peu humain.
Et on chante: « Midsommervisen » « Vi elsker vort land »
De tre første vers, som normalt synges ved bålfester
Text: Holger Drachmann, 1885
Melodi P. E. Lange-Müller, 1885

Vi elsker vor land,
når den signede jul
tænder stjernen i træet med glans i hvert øje.
Når om våren hver fugl,
over mark, under strand,
lader stemmen til hilsende triller sig bøje:
Vi synger din lov over vej, over gade,
vi kranser dit navn, når vor høst er i lade,
men den skønneste krans,
bli'r dog din Sankte Hans!
Den er bunden af sommerens hjerter,
så varme så glade.

Vi elsker vort land,
men ved midsommer mest,
når hver sky over marken velsignelsen sender,
når af blomster er flest,
og når kvæget i spand
giver rigeligst gave til flittige hænder;
når ikke vi pløjer og harver og tromler,
når koen sin middag i kløveren gumler,
da går ungdom til dans
på dit bud Sankte Hans
ret som føllet og lammet, der frit
over engen sig tumler.

Vi elsker vort land,
og med sværdet i hånd
skal hver udenvælts fjende beredte os kende,
men mod ufredens ånd
under mark over strand,
vil vi bålet på fædrenes gravhøje tænde
hver by har sin heks,
og hver sogn sine trolde.
Dem vil vi fra livet med glædesblus holde
vi vil fred her til lands
Sankte Hans, Sankte Hans!
Den kan vindes, hvor hjerterne
aldrig bli'r tvivlende kolde.


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Divers et d'autres saisons

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catherine Goux 26/06/2009 09:17

Je me souviens bien des feux de la Saint Jean quand j'étais enfant. Nous allions sur une plage et pouvions voir les feux en Suède. Et la sorcière qui brûlait était un sacré spectacle pour nous, les enfants.

Martin-Lothar 26/06/2009 23:12


Catherine : Comme quoi les sorcières brûlent pour tout le monde de vivant, non ?


muriel 25/06/2009 22:36

Bouduuuuuu cette flamme et tous ces gens en bleu blanc, rouge, ça me rappelle quelque chose mais quoi?

Martin-Lothar 26/06/2009 23:10


Muriel : Je ne sais pas moi. Le Solstice ? (Je donne ma langue au chat)


Prax 25/06/2009 10:03

C'est beau la mystique du feu, si,si, mais je me demande quand même si avec un morceau d'agneau devant ou dessus, même un mouton entier ou un sanglier, je n'adhèrerais pas un peu plus à cette mystique.

Martin-Lothar 26/06/2009 23:01


Prax : Le feu ! Le seul dieu qui vaille ! Sainte Barbecue et saint Boucan, priez pour nous...


Saturnin Abadie 24/06/2009 23:26

Kör vlatt nisbreith !

Martin-Lothar 26/06/2009 22:59


Saturnin : Si tu te mets à me parler barbare, tu n'es pas sorti de l'auberge hein ! (Moi non plus d'ailleurs)