Requiem in lege

Publié le 6 Mars 2008

Le maire d’un bourg nommé Sarpourenx, situé dans notre beau Béarn et qui comptera aux fraises 260 âmes administrées aux petits oignons, voulut un jour étendre la superficie du cimetière communal.
Ce fut sans compter sur la résistance bien vivante de ses opposants qui saisirent le tribunal administratif local qui,récemment, refusa tout net qu’on étende ce lieu de recyclage universel et de repos bien mérité ou pas.
Fâché d’une telle décision, notre édile promulgua dans la foulée un arrêté « interdisant à toute personne ne disposant pas d'emplacement dans le cimetière de décéder sur le territoire de la commune ; sachant que les contrevenants seraient sévèrement sanctionnés pour leur acte ».

Ça, c’est de la loi ; ça c’est de la philosophie ; ça c’est de l’idéologie ; ça c’est de la politique !

Je pense que ce brave maire ne manquera pas d’être réélu dimanche prochain même si les morts communaux n’ont plus le droit de voter !
Il devrait même être promu aussi sec président du Conseil Constitutionnel et à sa mort on devrait le mettre au Panthéon. (S’il ne craint pas de tels lieux trop bien famés et qui sont souvent invivables, il faut le dire)

Un pays où il est uniquement interdit de mourir n’est pas loin du paradis terrestre, de la Cocagne des utopistes ou du paradigme des anarchistes en tout cas.

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Divers et d'autres saisons

Repost 0
Commenter cet article

leila 07/03/2008 09:08

Un maire malin !
Je crois qu'il a finalement réussi à faire prendre conscience à tous que son projet n'était qu'une bête nécessité. du coup, chacun a retrouvé le "droit" de décéder où bon lui semble, y compris dans son lit, hihi!

Michel 07/03/2008 08:57

Eh oui, la crise du logement... un certain 'manque d'espace vital' a, jadis... mais c'est une autre histoire.

De tous les modes de recyclage, celui que j'envisage est de servir de pâture à quelque crocodilien c'est mieux que les asticots (question de valeurs dirait B.C.) et non polluant !

Alain d'A 06/03/2008 23:06

Ruiné par la chute
Un lapin angora agoraphobe
J'ai toujours adoré tes contre-ut...

saturnin abadie le magnifique 06/03/2008 23:02

Encore faut il y mourir de son vivant!

Mlle Moi 06/03/2008 21:12

Il me semble avoir lu que l'interdiction avait été levée il y a quelques temps :)

Zetron 06/03/2008 20:42

Ça c'est génial !
Du coup quand il y a un accident de voiture, faut vite déplacer les victimes avant qu'ils crèvent XD

catherine Goux 06/03/2008 20:39

Pas juste, Alf m'a battu de quelques secondes !

catherine Goux 06/03/2008 20:38

Prems ! Z'ont qu'à se faire incinérer ! Ou tuer le maire en dehors du village !

Alf 06/03/2008 20:03

Je crois bien que Sir Nicholas de Mimsy-Porpington est passé de vie à trépas dans ce village.