Mais que fait la police ?

Publié le 15 Février 2008

J’ai de mes quelques ancêtres, calligraphes et imprimeurs, le mauvais caractère et l’amour des beaux caractères, mais je ne me beurre pas les cheveux (Merci Arthur !)
Le lecteur attentif aura remarqué sans doute le changement typographique qu’a subi ce blogue ces derniers jours : Je suis passé du tout « Verdana » au tout « Times new Roman » comme ça, pour changer et surtout parce que je pense que cette dernière « fonte » convient mieux au style moyenâgeux (voire gothique) que je soudrais (1) donner à ce blogue en sa forme, sinon en son esprit.
S’il ne tenait qu’à moi, j’utiliserais la superbe « Apple Chancery » dont vous pouvez admirer la grâce (et la graisse) dans la bannière (en haut, pub)
Hélas, tous les navigateurs de l’Internet – y compris celui de chez la Pomme n’ont que mépris juvéniles pour ce genre d’originalité !

Bon sinon, puisque cette note est classée dans la catégorie « le dico du loup » (pub) il me faut exposer les différences étymologiques et techniques concernant les mots « fonte » et « police de caractères » et subséquemment, des deux mots homonymes « police » qui n’ont à cet égard rien, mais alors rien à voir ni d’Eve ni du vert Adam l’un avec l’autre.

En typographie, la « fonte » d’un caractère désigne en fait son genre, son dessin (design) alors que sa police n’est que la liste exhaustive ou la nomenclature de ses emplois, tailles ou corps (2) graisses ou styles.
Ainsi, on ne doit pas dire « la police de caractère Garamond », pour citer la plus vénérable, mais « la fonte Garamond » qui comme les autres fontes « a » sa propre police de caractères (sa liste de variantes permises ou pas : Corps (taille) 10, 12, italique, plus ou moins gras, etc)
Et toc, et d’une !

Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’un policier a du caractère qu’il a forcément l’assurance de la police et partant une police d’assurance !
La police du policier vient du Grec « polis » (cité, ville) qui donna le Latin « politia » en passant par le toujours grec « politeia » (chose publique – res publica) et finalement les mots français « politique » « métropole » et tutti quanti ou Chianti.

La police d’assurance quant à elle, trouve son origine selon une première version dans le Grec « apodeixis » (preuve, attestation, certificat) par le mot « polyptique » (tablette à écrire) ou « pouillé » (état des bénéfices abbatiaux)
Dans une autre thèse, la police de caractère ou d’assurance et le polyptique itou viendraient plus volontiers de « poly » (plusieurs, beaucoup)

Bref, quand ils manquent de caractère ou d’assurance, la police devient facilement politique et le politicien, policier hein !

Et de deux…

(1) Du verbe « souloir » dont j’avais parlé dans cette note-là
(2) Merci à Anita pour m'avoir précisé ce corps beau !


Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Commenter cet article

laouen 16/02/2008 21:27

Apple Chancery est une merveille, tout à fait d'accord!
j'aurais bien voulu l'utiliser aussi, mais bon...

Martin-Lothar 19/02/2008 21:19

laouen  : Allez, ça viendra un jour...

Didier Goux 16/02/2008 15:08

Sans même parler des polis ti-chiens, qui réclament de gros canins.

Martin-Lothar 19/02/2008 21:14

Dider Goux :  Ce n'est pas tant ces infâmes bestioles dégénérées  qui m'irritent que leurs déjections ringardes, puantes et dont on ne peut même pas faire un engrais respectable.

leila z 16/02/2008 00:07

Il existe également de très belles fontes carolines. De notre grand karolus, pas typographe, mais décidement en difficulté avec la calligraphie... gothique et Latine.
enfin, voic donc le fameux ancêtre calligraphe dont tu me parlais il y a peu !
Enchantée. a'ssalaam !

Martin-Lothar 19/02/2008 21:02

Leila :  Ah le Magne, comme il nous manque hein !

Perrine 15/02/2008 23:27

Une jolie fonte, c'est celle des Pléïade. J'ai oui dire d'ailleurs qu'elle avait un rapport avec la fonte Garamond...

Martin-Lothar 19/02/2008 20:52

Perrine  : Je ne connaissais pas, mais je vais chercher.

Fredesk 15/02/2008 23:22

C'est pas trop grave, Alf, vu qu'il a une très belle plume. :)

Martin-Lothar 19/02/2008 20:51

Fredesk  : Merci. Un plume où ça d'ailleurs ?

alf 15/02/2008 22:54

Avec l'âge, il devient de plus en plus caractériel notre loup !

Martin-Lothar 19/02/2008 20:50

alf  : Tant que je ne deviens pas  encore plus con ! (Ça sera difficile, je sais mon chat !)

saturnin abadie le magnifique 15/02/2008 22:27

J'ai lu avec intérêt ce sujet, d'autant plus que mon papa était typographe. Je l'ai vu travailler sur des lettres en plomb et finir sa carrière sur l'ordinateur. J'ai eu la chance de suivre l'évolution de l'imprimerie.

Martin-Lothar 19/02/2008 20:49

Anita : Oui merci pour ton corps beau !

anita 15/02/2008 21:59

Loup, tu sais que je t'aime, mais c'est à mon corps douze défendant!

Martin-Lothar 15/02/2008 22:21

Anita : Ce n'est pas un peu léger de révèler tes mensurations à la blogosphère ?

Zetron 15/02/2008 21:45

À quand l'intégralité du blog en Gothic ?
Faut pas que je te donne de mauvaises idées :P

Martin-Lothar 15/02/2008 22:19

Zetron  : Bah, la fonte Gothic est aussi méprisée par les navigateurs que la Chancery. J'ai du mal à m'imaginer ce que ça produirait. Un jour peut-être...