De la Chandeleur, du Mardi Gras et autre Saint Glinglin

Publié le 5 Février 2008

Si la louve se met au soleil, le 2 février : six semaines d'hiver derrière (Dicton)
BruegelChasseursNeige.jpg

Dans notre monde moderne techno de mes deux où les baffes comme les coups de pied au cul se perdent de plus en plus creux – que l’on soit traité de connard ou pas – les bonnes vieilles traditions des familles s’égarent paniquées itou.
Il faut dire qu’à force d’avoir une belle Histoire plus que millénaire, notre société en a rajouté des tas bordéliques de couches vertes ou pas mûres dans le genre « festivité à tous crins » qui en vaut ou non la chandelle.

L’Histoire n’est qu’un champ de leurres finalement, sinon un chant de l’heure et l’exemple patent en est justement la fête de la chandeleur.

Bon, je sens que certains ont l’envie de me hurler tout de suite que nous sommes le 5 de chez février 2008 (Mardi Gras) et non point le 2 du même bois (la chandeleur) et qu’ainsi les susdits certains pensent sans doute que je perds la boule !
Eh bien que nenni fi donc de tels insolents ! Ah mais !
Mes plus fidèles lecteurs de tout poil, âge et sexe attesteront en se les mettant à couper sans peur que je ne cesse par ce blogue de banlieue de démontrer et de répéter que par exemple, la Saint Glinglin n’est pas autre chose qu’une substitution machiavélique des fêtes romaine de Glinglinus ou grecques de Glinglinos ou encore de la tradition Celtes de Glietshhsgtectotwiczawhozwbraz

D’accord, c’est un très mauvais exemple car le Glinglin n’a jamais existé ni d’Eve du vert Adam et sa fête itou, subséquemment.
Par contre, souvenez-vous (ou relisez) de ce que j’ai écrit sur Noël, de la Saint-Jean, du solstice, du premier janvier, de Janua et tout le tutti Chianti et son train.

Or donc présentement, le Mardi Gras qui est une fête catholique apostolique et romaine (et lunaire) qui marque la fin de la semaine charnelle et le début du carême, n’est pas autre chose qu’une nique chrétienne à la Chandeleur moyenâgeuse qui regroupait elle-même des traditions grecques, romaines et celtes (voir plus lointain si affinités) et solaires quant à elles sans aucun doute.
Dans une note que je publierai vers le 15 février, je vous causerai plus en détail de la « Chandeleur romaine » qui fut aussi une sorte de carnaval et de Mardi Gras pour mon très grand ancêtre Wilhelmus Martinus Lotharus dont on ne se souvient jamais assez.

En attendant, il serait habile ce soir de marier les deux fêtes de la Chandeleur et du Mardi Gras en se gavant de ficelles picardes (des crêpes au jambon, à la béchamel et aux champignons) que je vous dis que c’est bon et picard de chez Excellent. Pour en avoir leur recette, cliquer ici


Illustration : Pierre Bruegel l’Ancien (Vers 1525-1569) Chasseurs dans la neige, (1565) Kunsthistorisches Museum, Vienne

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Divers et d'autres saisons

Repost 0
Commenter cet article

tippie 08/02/2008 16:38

Oui, ben c'est français quoi !

Martin-Lothar 10/02/2008 17:55

tippie  : P'têt ben que oui ; p'têt bien que non !

Michel 06/02/2008 09:47

Mais si, mais si ! Il y a bien un jour pour fêter tous les Glinglin du monde et c'est le premier novembre, fête de tous les saints ; un tribunal avait statué en ce sens il y a peut-être vingt ans à l'encontre d'un mauvais payeur qui s'était cru malin !

Martin-Lothar 07/02/2008 20:30

Michel : Oui au 1er Novembre ou à la Trinité !

dubruel 06/02/2008 08:59

et glinglin à l'époque de blingbling, ça donnera quoi? !!

Martin-Lothar 07/02/2008 20:29

Dubruel : Aucune idée !

saturnin abadie le magnifique 05/02/2008 23:11

Quand j'étais un jeune peintre mégalomaniaque, j'avais essayé de copier ce tableau de Brueghel, maintenant j'en ai honte (du résultat fort heureusement poubellisé), alors ne le dites à personne...
Bientôt c'est la Saint Huron, patron des sado-maso! Chouette!
Le masochiste dit au sadique:" fais moi mal!" et le sadique lui répond:"Non!"

Martin-Lothar 07/02/2008 20:28

saturnin abadie le magnifique  : ,ça a l'air simples ces tableaux, mais en apparence, seulement en apparence...

Prax 05/02/2008 22:35

Une ficelle ? Ces picards ne sont vraiment pas vantards.

Martin-Lothar 07/02/2008 20:26

Prax  : Eh le Basque hein ! Camembert !

Tippie 05/02/2008 22:30

C'est ça !!! C'est exactement celui là, le souvenir d'enfance que je recherchais hier. J'en avais l'eau à la bouche, j'en sentais presque le gout, mais je n'arrivais pas à me souvenir du contenu des crepes !

MERCI.

(Demain... Oh oui, demain ! :) )

Martin-Lothar 07/02/2008 20:26

Tippie  : C'est Picard hein ! Pas Normand, pff !

Pierre-Jean 05/02/2008 21:22

Ficelles, ça fait pingre, faut mieux des bonnes grosses vautes wallonnes !

Martin-Lothar 07/02/2008 20:25

Pierre-Jean  : Je ne connais pas la vaute - Mets-en la recette sur ton blogue !

leila zhour 05/02/2008 21:16

j'aime bien breugueule. ses tableuax me semblent merveilleusemnt convenir à notre époque, n'étiaent les costumes.
J'aime bien les ficelles picardes aussi, les crêpes suzettes et les flammandes (bien) roulées !
bises

Martin-Lothar 07/02/2008 20:24

leila zhour  : Bruegel a de la gueule, c'est vrai

la Mère Castor 05/02/2008 20:18

Chic, chouette, à manger, mais pourquoi ficelle ? A cause de la crêpe roulée ? Mystère. Chandeleur = chant de l'ours, ai-je lu ici ou là.

Martin-Lothar 07/02/2008 20:23

la Mère Castor : Je ne connais pas l'origine. Oui, sans doute comme les fines baguettes de pain.

Mlle Beulemans 05/02/2008 20:01

Et sucré salé...

Une fine tranche (deux pour les gourmands) de lard fumé poelée, la crêpe cuite par-dessus, un peu de cassonnade(Graeffe, sucre de betterave)...le régal de papa, absent depuis longtemps et toujours présent

Martin-Lothar 07/02/2008 20:22

Mlle Beulemans  : Oooh : Ça c'est une bonne idée une fois hein !

catherine Irrempe 05/02/2008 19:59

Prems ! Ouiiii des bonnes ficelles Picardes comme dans ma famille. J'en ai fait il n'y a pas très longtemps ! Bon appétit.

Martin-Lothar 07/02/2008 20:21

catherine Irrempe  : Ah ah  ! Une vois qu'on y a goûté hein !