Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Archives départementales

14 Janvier 2008 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Divers et d'autres saisons

J’ai ouïe dire que l’existence des départements de notre douce France était fortement remise en question.
Cela me semble une bonne préoccupation car au jour d’aujourd’hui dans notre monde mondial voir global, j’ai du mal à comprendre à quoi sert encore cette circonscription administrative de mes deux sinon à en rajouter dans la complexité, la paperasse et le bordel ambiant.

Les 96 départements français, divisés en 329 arrondissements formés eux-mêmes de 3883 cantons ont été créés en 1790 (218 an !) de telle manière ou géographie, je cite : « 
que toute personne y vivant puisse atteindre leur chef-lieu en une journée de cheval »

Bon, si demain je dois me rendre à cheval dans mon chef-lieu (Versailles) ça aurait beaucoup de classe certes, mais ça devrait me prendre beaucoup plus d’une journée.
Déjà, il faudra dégoter la bête, la selle et tout le bazar (chez Kiloutou, c’est peut-être possible), mais en plus, je devrai retrouver les gestes et attitudes permettant de conquérir sinon de diriger efficacement ce noble animal dans une pétaudière tonitruante d’automobiles et de camions puants et foldingues.
Ce serait bien extraordinaire que je puisse parcourir à cheval ces quinze kilomètres en moins d’une semaine (sans compter l’intervention toujours possible de la maréchaussée, de la police anti-émeute, sinon du GIGN)
Il vaut mieux que j’y aille à pied hein !

Comme quoi, nos institutions vieillissent bien mal et n’ont aucun souci du progrès et de la jeunesse.
De plus, je ne sais pas s’il reste en France quelqu’un capable de réciter par cœur la liste complète de ces départements, de leur préfecture et sous-préfectures comme pouvait (et devait) le faire dans le temps d’antan le moindre reçu au certificat d’études.
Dans ces conditions, je suggère de supprimer d’urgence ces trucs désormais inutiles et oubliés des écoliers eux-mêmes. Allez hop !
On pourrait regrouper ces départements par deux ou par trois dans les actuelles régions pour reformer grosso modo les bons vieux comtés de nos archi grands-pères dont les couilles pendent encore dans l’escalier principal du musée du susdit chef-lieu.

Il en va de même à mon avis des 36 783 communes qui n’ont plus beaucoup de cohérences surtout avec les mégapoles tentaculaires qui chaque jour détruisent un peu plus d’oxygène rupestre, de lièvres, de sainfoin, de pâquerettes et autres bocages.
La rue de ma tanière par exemple comporte deux trottoirs situés dans deux communes différentes et elle se termine dans une troisième.
Inutile de préciser qu’il est impossible sans GPS de savoir à un endroit donné dans quelle ville on se trouve !
Ces trois communes jumelles voire identiques en tout point pourraient n’en former qu’une seule…

Bon, puisque je donne un grand coup de balais à la géographie administrative française, je proposerais de supprimer aussi l’Etat français, mais là, je sens que je vais encore me faire engueuler hein !
Or donc, je n’insiste pas, surtout un lundi…

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Z 17/01/2008 11:27

et quitte à passer pour un taré : non seulement je connais la liste des 96 département, et 4 dom, ainsi que leur préfecture, mais je sais dans quelle série de lettres se trouve chacun.

Martin-Lothar 17/01/2008 20:44

Z : Incroyable ! Félicitations !

Z 17/01/2008 11:24

L'origine géographique du département est bien une journée de cheval, mais à partir du chef-lieu. La raison est simple : le temps de faire parvenir le journal officiel de la République pour la promulgation des lois. En effet, l'article 1er du Code Civil prévoyait avant 2004 que les lois devenaient obligatoires de lendemain de leur arrivée au chef lieu du département.

Martin-Lothar 17/01/2008 20:43

Z : Oh, Monsieur Z serait-il juriste ?

Fredesk 17/01/2008 07:13

Et pour les adresses des maisons, utilisez les degrés et minutes comme en navigation... on va rire !!

Martin-Lothar 17/01/2008 20:42

Fredesk  : La micro seconde oui !

Fredesk 17/01/2008 07:02

Je suppose que si vous avez créé l'Europe, ce n'était pas pour rien. Alors oubliez les pays et devenez l'Europe. Ça sera plus simple. :o)

Martin-Lothar 17/01/2008 20:41

Fredesk  : Vient leur expliquer à ces abrutis !

Didier Goux 15/01/2008 14:22

Je connais le nom de tous les départements (sans les avoir appris de façon systématique, d'ailleurs, mais en jouant avec ma mère au "jeu des départements" à parti des plaques minéralogiques, lorsque j'étais enfant), mais j'avoue que pour les préfectures et sous-préfectures, j'ai de graves lacunes...

Martin-Lothar 15/01/2008 19:56

Didier : Pourtant, les préfectures et sous-préfectures sont bien plus intéressantes à apprendre. A vrai dire, pour moi c'est aussi une catastrophe, même pour les départements...

Sana 15/01/2008 09:56

Olà Don Quichotte, reste chez toi va!
Aujourd'hui le vent souffle de face et Rossinante n'y arriverait pas...
Va, cours, blogue et nous venge! (quoi le Cid, et alors?)

Martin-Lothar 15/01/2008 19:53

Sana : Par Saint-Denis (9-3) Montjoie ! Qu'on boute les départements hors de France Foutredieu !

toto le crapo 15/01/2008 09:44

regrouper les départements : ça s'appelle une région (Languedoc Roussillon pour moi) regrouper les communes, ça s'appelle une communauté de communes et ça fout le bordel, souvent. Leïla, tu connais mon département ou bien c'est comme ça partout ?

Martin-Lothar 15/01/2008 19:52

Toto : Oui mais les Régions actuelles sont souvent bien trop vastes et deviennent aussi un peu hétéroclites. Le mieux ce serait de reformer les bonnes vieilles provinces...

Pierre-Jean 15/01/2008 07:56

Venez en Belgique, ça fera plus de francophones !

Martin-Lothar 15/01/2008 19:50

Pierre-Jean : Chiche !

laouen 15/01/2008 06:07

je serais donc la seule personne en France capable de réciter la liste des 96 départements, préfectures, sous pref?
et pourtant, personne à l'école ne m'a jamais demandé de l'apprendre.
maso la Laouen? certainement!
m'enfin, je te remercie sincèrement: éclater de rire à 6h du mat alors que je dois me rendre EN VOITURE à 120km d'ici, non pas dans ma préf, mais dans une sous préf, et ceci sous la tempête, c'était pas gagné.
Je me suis revue, toujours en voiture, tentant de parvenir, un certain soir d'octobre, jusqu'à ton humble tanière, après avoir traversé Versailles, et je t'ai imaginé, dans les mêmes bouchons, sur ton destrier.
Faudrait qu'il soit blindé, le cheval, et sourd.
Supprimer l'état français?
je te serre la patte, cher Loup! Bonne idée!
Bise

Martin-Lothar 15/01/2008 19:49

Laouen : Ce soir ici aussi c'est la tempête. Un fois de plus, vous n'avez pas fermé la porte !

saturnin abadie le magnifique 15/01/2008 00:18

Cela fait longtemps que les ABPN le proclament: La France devrait être rattachée à la Bigorre et tout irait pour le mieux.

Martin-Lothar 15/01/2008 19:48

Saturnin : OUi ! 100% d'accords. Je proposerais la Picardie aussi, mais bon, on peut discuter hein !

Mlle Beulemans 15/01/2008 00:14

Avant même la suppression des départements, la fusion des communes (en communauté, ou autres rassemblements), c'est déjà compliqué. Il faudrait peut-être prendre exemple là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_de_communes_en_Belgique

Martin-Lothar 15/01/2008 19:47

Mlle Beulemans : Ah oui, voilà de l'efficacité !

Zetron 14/01/2008 21:46

Mais non, gardons les départements !
Que vont trouver comme occupation les voyous de Marseille s'ils ne peuvent plus brûler des voiture immatriculées 75 ?

Martin-Lothar 15/01/2008 19:42

Zetron : Enfin un bon argument !

leila zhour 14/01/2008 21:32

Wouah ! c'est bô , c'est tout blanc maintenant ! Plus besoin de venir commenter avec sa lampe de poche. t'es un as, mon loup.

Pour les département, je ne crois pas que ça nous serve beaucoup, indeed. Cependant, cette institution appelée conseil général est impliquée dans pleins de trucs économico politiques et la suppression de ladite chose entrainerait beaucoup de manque à gagner pour certains.
Comment pourraient-"ils" désormais s'acheter des grandes piscines pleine d'eau et de belles filles, hein? tu y a pensé ? même pas, égoiste que tu es. Comment pourraient-"ils" faire passer le petit gueuleton à 600€ s'"ils" n'ont plus de destinataire pour leurs notes de frais ?
Comment fournir à des entretprises sur-payéees la constructions de beaux collèges défectueux dès leur ouverture ?
Pas facile la vie sans conseil général, vraiment... pas facile.

Martin-Lothar 15/01/2008 19:41

Leila : Eh oui pour certains, le pouvoir d'achat se confond avec l'achat du pouvoir ! (tiens c'est pas mal ça !)

Prax 14/01/2008 21:23

Ayant travaillé dans un service d'administration des ventes (non, il n'y a pas que des enseignants qui te lisent), je les connais les départements (et même les plates formes d'approvisionnements). Cela me permet de frimer un max en voiture en récitant les plaques minéralogiques. A part cette grande satisfaction, je suis plutôt pour la suppression des départements mais cela va faire des conseillers généraux mécontents et des fonctionnaires territoriaux électeurs également. Ce n'est pas gagné.

Martin-Lothar 15/01/2008 19:39

Prax : Tu as déjà vu un Français content  plus de cinq minutes toi ?

Mlle Moi 14/01/2008 20:46

Moi, je connais des gens capable de réciter la liste des départements, avec préfs et sous préfs (et spécialités culinaires? :) )

Mais j'ai une famille bizarre, faut dire..

A part ça la question, c'est pas tellement si on les supprime, mais comment on gère tout le bordel organisé sur cette structure là, après. On va rigoler :D

Martin-Lothar 14/01/2008 20:49

Mlle Moi : S'il reste de ces gens alors on est sauvé. Le bordel d'après, c'est le problème des politiques, pas le mien

pierre 14/01/2008 20:40

Je vois que tu attaques toi aussi 2008 avec des sujets de grande importance. Personnellement j trouve que l'ancien découpage en baillages, êvéchés, principautés et autres fieffés fiefs était complètement bordélique et donc très marrant. Je vote pour.

Martin-Lothar 14/01/2008 20:47

Pierre : C'est vrai que moins on y comprend plus c'est rigolo.