Le référendum et les eaux de Vincennes.

Publié le 30 Mai 2005

Les eaux de Vincennes devaient être troubles ce matin.
On y avait fait une étrange vaisselle ou lavé un sale linge des familles…

Le chancelier autrichien Metternich avait dit au congrès de Vienne, peu après Waterloo :

L’Afrique a ses singes et l’Europe a ses français

Un ouistiti c’est souvent marrant mais le macaque peut être chiant.
Surtout quand il n’a plus de cacahuètes.

Il ne va plus y avoir grand monde pour leur jeter des arachides maintenant.
Pourvu que le distributeur ne tombe pas en panne.

Et puis il y a les trois singes en ligne - Laissez tomber Bob Morane - on en reparlera :

Le premier, à gauche, qui se cache les yeux et qui dit : « Non, je ne veux rien voir »
Le troisième, à droite, qui se bouche les oreilles : « Je ne veux rien entendre »
Et celui du milieu qui se bouche le bouche.
Un singe sur trois ne s’exprime pas. Il est muet, fermé, autiste…
C’est à gerber.
Gare au gorille !
ô peuple des singes où est ta victoire ?

Un singe sur quatre parce qu’il y a celui qui dit « oui » et que l’on ne voit pas.
Il y a toujours quatre trucs en France :
Les quatre mousquetaires,
Les quatre Suisses,
Les quatre mâts,
Le club des quatre,
Les quatre côtés de l’hexagone…

Ce lui qui a dit "Oui" doit être caché derrière les trois autres,  et leur tourne le dos.
Je ne sais pas où il met les mains et ce qu’il cache :
Le nombril ?
Le front ?
L’anus ?
Le sexe ou la gorge, là où il y a des boules…

Des coqs triomphants ont chanté au l’aube de ce lundi les deux pieds dans la merde.
Ils n’ont réveillé personne.
Ils n’intéressent plus personne.
Les moutons se sont coupé leurs deux oreilles pour s’endormir dessus.
Tombés dans le coma.
Les chiens se grattent l’oreille de la renommée ou se sondent le cul avec leur langue de bois.
Les rats s’électrisent d’impatience
Les hyènes salivent.
Les singes ont voté et les vautours vont bientôt roter.
Le singe est amer et le loup inquiet.

Comprenne qui pourra.

Fin de loup.

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article