Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Premier carnet - le départ

9 Décembre 2006 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Runes

Carnet de jungle I-1

Quand une meute déserte sa tanière à l’heure du départ, elle se scinde d’attitudes rares.
Assis non loin sur son barda, l’Alpha les regarde en fumant.
Il y a les plus forts qui d’un seul être emboîtent le pas énergique et résolu de l’Eclaireur et qui ne se retourneront jamais de peur d’en crever ;
Autour du feu agonisant, les anciens regardent mélancoliques les dernières volutes de fumée tournoyer dans leur ciel de longtemps ;
Près d’eux les rebelles de toujours se déculottent en attendant de pisser sur les braises de l’âtre fraternel.
Assis non loin sur son barda, l’Alpha les regarde en fumant.
Enfin, les plus jeunes, désemparés presque inquiets de quitter ce qu’ils ont toujours connu cherchent aux alentours quelque objet à emporter, en souvenir ou pour gain de talisman.
Une pierre de rien, un bois de rouille, des osselets sertis, une bogue épineuse, quelque feuille racornie ou toute chose rare afin de ne jamais oublier ce qui s’est fait en ces lieux précis.
Là où vibrent les runes de leur mémoire pour toujours et à jamais ; là où sonnent les sanglots de leur jeune lutte.
Sur ce, l’Eclaireur entonne déjà son chant de départ sur la route
Et tous marcheront d’un seul être chaud sur le chemin des ruines.
Assis non loin sur son barda, l’Alpha les regarde en fumant.

Qu’ils fassent table rase en leur drame de braise
Qu’ils urinent sur nos cendres vaines
Table rase en leur âme de braise
Ces braises sourdes de leurs dieux délaissés
Qu’ils fassent table rase en leur drame de braise
Qu’ils urinent sur nos cendres vaines
Sur les braises de nos feux délassants
Sur les braises de nos dieux délaissés.


Assis non loin sur son barda, l’Alpha les regarde en fumant.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article