T’es vraiment laid, mon chou

Publié le 14 Octobre 2005

Classé dans la série : « Dans la gueule du loup »

Bon hier, j’ai parlé d’amour (et non de sexe comme l’ont dit des commentateurs visiblement jaloux). Aujourd’hui, je vais parler de bouffe.
Un organisme anglais vient de lancer un concours ouvert aux maraîchers et destiné à récompenser le légume le plus laid de la création.
Cette initiative est motivée par le fait que les jardiniers, les commerçants et les consommateurs ont trop souvent tendance à laisser de côté les affreux légumes (difformes ou ayant une gueule ou une couleur bizarres) au profit des plus beaux ou des plus orthodoxes par leur forme ou leur couleur (Bon chic, bon genre).
Je lance donc un cri déchirant : Non à la discrimination potagère. Ah mais !
On peut préciser d’ailleurs que les laiderons du potager ont bien souvent meilleurs goûts que leurs collègues top modèles.
Ces maraîchers ont donc un an pour produire des légumes les plus affreux possible.
Bien entendu tout cela doit rester bio et il n’est pas question d’utiliser des OGM, des rayons nucléaires ou d’autres produits anabolisants…
Moi, je trouve ça sympa comme idée dans la mesure où ça déroge à la sacro-sainte loi de l’esthétisme à tous crins ou de la standardisation systématique des formes, des couleurs et des goûts qui sont mis quotidiennement dans tous les subconscients, à toutes les sauces, et à propos de tout et de n’importe quoi.
Un beau produit dans un bel emballage est forcément bon surtout s’il y a un maximum de sucre ou de sel pour neutraliser le goût des quinze colorants qui lui donne donnent (merci Enn') cette couleur fluo si amusante (je ne vous parle pas des dix conservateurs qui ont des noms à coucher dehors)
Les modes et le marketing sont arrivés  à un tel stade de sophistication que l’on va bientôt voir sur les chaînes de télé (qui se ressemblent toute d’ailleurs, à de très rares exceptions) des pubs destinés aux obèses… Et l’on ne verra plus que ça.
Vivent les carottes monstrueuses et les petits pois laids et poilus !

Fin de loup

Repost 0
Commenter cet article

lewis 15/10/2005 12:21

Il y aura surement des volontaires (ou des volontaires) pour les faucher.

STV. 15/10/2005 10:45

... les orgasmes génétiquement modifiés ?

martinlothar 15/10/2005 10:27

Lewis : tu vois, je fais comme STV car les commentaires dérapent sur la chose sans que j'y sois pour quelque chose !Tippie : Rhooo ! M'enfin ! Les loups sont carnivores certes, mais les garous sont omnivores ! en plus mon côté garou est un peu ours sur les bords (omnivore donc, l'ours par les bords)Amarante et Mlle Moi : M'enfin !Werewolf : Ah voilà quelqu'un de sérieux (en plus, il est magnifique le icul)

Mlle Moi 14/10/2005 23:12

Rho oui, l'orgasme aux choux de bruxelles ! (quoi que j'aurais pensé les carottes monstrueuses plus susceptibles de déclencher ce genre de commentaires :p)Par contre, véto sur les petits pois-lus, ca me semble pas terrible comme sensation gustative...

Amarante 14/10/2005 22:30

L'orgasme aux choux de Bruxelles, c'est bien connu !C'est marrant, moi je pensais le Loup plutôt carnivore...

Tippie 14/10/2005 22:21

Pourquoi a chaque fois que je lis le debut du texte, je lis: "Bon hier, j’ai parlé d’amour (et non de sexe comme l’ont dit des commentateurs visiblement jaloux). Aujourd’hui, je vais parler de bouffe.Un orgasme..." C'est dingue non? o__O

werewolf 14/10/2005 21:42

l'espoir enfin renait de voir, tout étonnés, Les loups de laideur affligés Plebiscités

lewis 14/10/2005 20:53

Désolé Martin, mais tu n'arrives pas à le cheville de STV quand tu parles de bouffe !Mets au moins une photo...