La vraie mayonnaise des vrais loups

Publié le 7 Janvier 2007

Classé dans la série : « Dans la gueule du loup »

Ayant reçu sur ma note d’hier un commentaire alarmant des mœurs culinaires de nos bons et beaux cousins québécois par le truchement de Daniel, j’ai décidé de vous livrer le secret de ma mayonnaise :

Prendre un bol (qu’importe la couleur ou les motifs figurant dessus) et s’armer d’une fourchette tout à fait normale de chez banale. Vous avez le droit de vous servir d’un batteur mécanique, électrique ou à puce si votre poignet n’a plus sa souplesse de collégien(ne) en chaleur.

Mettez un jaune d’œuf dans le bol. Un œuf de poule ou de n’importe quoi (canard, diplodocus, baleine, autruche)
Le battre un moment (si vous ne savez pas pourquoi, lui le sait)

Incorporer alors à très petite dose un filet d’huile (1) puis battez pour bien mélanger.
Recommencez l’opération jusqu’à vos 125 grammes d’huile y passent.

Généralement, à la dernière goutte, alors que vous désespériez de votre galère, la mayonnaise prend une certaine consistance ; un peu comme les choses moussues ou pas, à vomir,  que l’on trouve en pot dans les supermarchés
et qui sont des mayonnaises comme moi je suis évêque in partibus de Dijon (Bourgogne)

Je dois dire qu’à un moment donné, il faut s’arrêter de battre un peu comme il faut suspendre la cuisson des œufs brouillés (dont je reparlerai) car les meilleures choses ont une fin (et votre poignet juvénile vous en rendra grâce)
Votre vraie mayonnaise est alors émulsionnée comme il se doit et vous, vous en êtes du coup très émotionné comme il le faut.

Dès que votre truc ressemble à une mayonnaise qui en deux où je pense, vous pouvez incorporer en battant légèrement le sel, le poivre et deux cuillérées à café de vinaigre de vin.

Pour ma part, je remplace le vinaigre par une bonne cuillerée de moutarde forte de chez la mort aux rats dijonnaise ; j’ajoute avec tendresse et ému jusqu’aux larmes une pincée de ciboulette du jardin d’Eden, un soupçon d’ail et un rêve de safran (en poudre ou en filaments)
Laisser reposer le tout, quelques minutes au frais.

La mayonnaise se conserve au réfrigérateur et doit se consommer au plus vite (comme tout ce qui contient des œufs et ne contient pas itou, des conservateurs chimiques à nom barbare, indigestes et à goût de chiotte)

Alors les cousins canadiens, heureux ?

(1) Employez une huile végétale pour éviter les colères de Stérol (Tournesol ou encore mieux pour la santé, une huile de colza). Il faudrait éviter l’huile d’olive au goût trop prononcé qui pourrait transformer votre truc en aïoli Ikea ou pas ; ce qui est une autre chose et une autre histoire.

Fin de loup

Repost 0
Commenter cet article

chori 15/01/2007 21:33

pour inrater la mayo, ça commence comme chez mélusine : jaune d'oeuf +moutarde tu fouettes jusqu'à ce que ça soye mélangé fort intimement, et alors tu t'arrêtes. Tu fais autre chose, pendant un certain temps, le temps que s'effectue la réaction chimique mystérieuse et subtile qui fait que ta mayo est inratable.Après, quand tu reviens, tu peux mettre autant d'huile que tu veux d'un seul coup, ta mayo monte que c'en est émerveillant. Puis sel, poivre allons-y y vinaigre ou jus de citron ou keske tu veux, c'est BON!

Chef Parchemine 08/01/2007 20:35

Alors, tu sors un oeuf du frigo, (tu le coupes en deux et tu récupères le jaune), ensuite mets de l'huiiiiile, puis tu sors le sel, le vinaigre et tout ça. Si t'arrives toujours pas à atteindre le pot de mayo aux dix joncs qu'est au fond du frigo, tu sors aussi les yaourts et le fromage. Une fois sorti le pot voulu, tu rerentres tout dans le frigo (sinon ça fait désordre dans ta cuisine), tu rerentres le jaune dans la coquille, et tu manges.

melusine 08/01/2007 15:01

c'est pas tout mais si vous voulez une vrai bonne mayonnaise,faites la mienne!!un fouet à mainjaune +moutarde...huileet à la fin...un filet de jus de citronet une utilisation que personne ne connait j'en suis sur..dans une salade de pâte au thon (ou autre chose)tout le monde sait faire cuire des pates..ensuite on fait comme pour une salade de riz:on met ce qu'on veut dedans....la cerise sur le "gâteau" c'est ....un demi litre de bouillon de volaillede la mayonnaisede la sauce pistouapres avoir fait la mayonnaise,on rajoute une cuillère de sauce pistoula mayonnaise "verdi"on verse le demi litre de bouillon dans la mayonnaise...qui devient aussi liquide que le bouillon...c'est normalon verse ce liquide dans la salade de pâte.les pâtes vont absorber ce bouillonla salade va devenir très soupleau contraire d'un salade de pâte ou de riz mélangée avec une mayonnaise pure,qui devient assez "lourde"et je vous dis pas le gout,et la consistance c'est divin !!!!bonpour les oeufs brouillés,j'espère que tu utilises le cul de poule au bain marie !!!:)))))

Tippie 08/01/2007 12:39

Mais arretez de parler de bouffe bordel !Je grossis rien qu'en lisant les blogs.

werewolf 08/01/2007 09:42

Porte Mayo ?

Gino 08/01/2007 07:50

Ch'est in' vraie mayonnaise ed Picard chteul-là.

Max 08/01/2007 03:58

Si on a du mal à prononcer ton nouveau pseudo est-ce qu'on peut t'appeler Maïté?

Daniel 08/01/2007 02:30

Heu! 125 grammes d'huile!? C'est pour faciliter la friction de la fourchette banale dans le bol à motifs? 10/30 ou 5/30? Surement pas synthétique hein? Bon allez, je me lance... Moi je prends un oeuf de castor pour un petit gout du terroir, je vous en donne des nouvelles...Bizep.s. j'essayerai vraiment de faire ma mayo avec tes conseils d'expert... Merci chef!p.s.2 pour ta dernière question, saches que le canadien que je suis est toujours heureux!

saturnin abadie 08/01/2007 01:04

Je suis allllergique aux oeufs sauf dans certains gâteaux mais bonne année 2007.

pierre 08/01/2007 00:28

Si vous remplacez l'huile par de la farine, du beurre, du sucre et de la levure de boulanger, vous obtenez de la pâte à brioche. Et si vous arrivez à la faire à la fourchette, vous êtes vraiment très très fort...

giovinetta 07/01/2007 22:29

ah bon, la moutarde sert à aromatiser ?Je croyais que c'était une obligation pour faire monter l'émulsionMais si tu y ajoutes ensuite un blanc d'oeuf battu en neige... tu obtiens la sauce mousseline qui est si adéquate avec les asperges !

anita 07/01/2007 22:20

Cher Leu ouarou, je salue votre connoissance de la mayo et du collégien.Pour les collégiennes, spa du tout ça, mais je vous espliquerai.

STV. 07/01/2007 22:14

Je dois avouer que parfois, sur ce blog, il y a des notes utiles. Pas toujours, mais parfois. Merci pour cette note, mon ami : ce bref rappel des choses simples de la vie n'était pas superflu.