Nuages gracieux

Publié le 11 Août 2005

 

La mort m’étant impossible à vivre, voici la stèle de tous les possibles ; ma trace sur une pierre d’éternité. Il en va de ma survie.

Remercie les nuages qui déjeunent
Et s'envolent au dessert.

Voilà que l’humour lézarde.

Il y a des substances charnelles
Que l’hôtelier perturbe
Et des lièvres qui s’attablent.

Les inquisiteurs se déguisent sans trêve.

Le créateur fédère les demeures
Que l’ivrogne dédaigne graphiquement ;
Sur le lit, la parabole s’assouvit
Et la rétine est suiffeuse.

Le page est nickel
Et  je bois volontiers.

Les ascètes grandissent nuitamment.

Le rongeur est moribond
Mais je copule encore.

Bousille le primate qui marchande
Et charibote sur la scène.

Le naturaliste séduit la quiétude
Que le corps accueille en grondant ;
La nuit, les patrouilles découchent
Et la blatte est molle.

Néglige l’hirondelle qui pleure
Et se froisse au paradis.

Les paradoxes se signalent le matin.

Estime les créateurs qui lanternent
Et vaticinent dans la cendres.

Sourit à la vierge qui paresse
Et repasse sous la neige.

Les marionnettes s’approuvent à l’entracte.

Il y a des lierres perchés
Que le prédateur dénonce
Et des apôtres qui s’approchent.

Gratte l’empereur qui se gâte
Et feule sous l’auvent.

Les scaphandriers murmurent au reflux.

Il y a des basses pensives
Que les pauvres fécondent
Et des débiteurs fondants.

Le verbe est ignoré
Et  je respire gravement.

Déroute le prophète qui s’asperge
Et grandit au zénith.

Les philosophes se tâtent ensuite.

Suis l’écrivain qui s'essuie
Et balaye au-delà.

Il y a des virgules dérisoires
Que l’écrivain proroge
Et des nuages qui radotent.

Succède à l’insecte qui randonne
Et copule sur l’herbage.

Les ambitieuses gangrènent nuitamment.

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

martinlothar 18/08/2005 15:06

Merci Amélie : malheureusement l'adresse mail est erronée et je ne peux répondre directement comme j'aime le faire. C'est le premier commentaire sympathique sur le "manuel de survie"...

Amélie 15/08/2005 14:26

J'aime beaucoup..., merci pour vos mots