Pêche rutilante

Publié le 24 Août 2005

 

La mort m’étant impossible à vivre, voici la stèle de tous les possibles ;ma trace sur une pierre d’éternité. Il en va de ma survie :

Il y a longtemps que les pêcheurs rutilent.

L’ogre inspecte nos opulences
Que le vampire enveloppe sagement ;
Plus loin, les écologues s’empilent
Et le rêve est lumineux.

Les choristes se révoltent depuis des lustres.

Mélange l’exposant qui suinte
Et ondule dans l’ozone.

Il y a des brouillons litigieux
Que les mères parfument
Et des mâles qui se signent.

Cette fois-ci, les filles divaguent.

Le merle tamise tous nos profits
Que les gosses tassent hâtivement ;
Dans la cave, le doyen dérouille
Et l’amende est rare.

Les démiurges s’enferment le soir.

Débuche le vaurien qui se fige
Et capitule dans l’ombre.

Il y a des sillages corsaires
Que le naturaliste structure
Et des anges qui maigrissent.

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

Le Disciple 24/08/2005 20:00

Super ce texte.

werewolf 24/08/2005 14:29

Les oignons du roitelet breton , ça m'a coupé l'inspiration....J'repasserai plus tard, au plus tard pour pour la Toussaint ou la St Leu.