Futur moins que parfait

Publié le 12 Septembre 2006

La mort m’étant impossible à vivre, voici la stèle de tous les possibles ; ma trace sur une pierre d’éternité. Il en va de ma survie.

Notre futur n’avait aucun avenir.

Cherche les races qui s’accrochent
Et s’écoutent sous le porche.

Le naturaliste sonde l’anophèle
Que les anges fourbissent avidement ;
Non loin, les lauréats s’attèlent
Et le sable est gourmand.

Nous étions des passants fourbus
De thèses et de peintures.

Je leur ai dit de lancer des lectures sidérales.

Je vois signer les juges
Dont les voiles sont confus
Le christ est plâtreux
Et je fus.

J'irai garder ces gosses dans leur cité glissante.

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

werewolf 13/09/2006 08:46

Il l'a fait !

zeugme 13/09/2006 05:42

Ne singez pas le juriste.

Mlle Moi 12/09/2006 23:47

Va savoir pourquoi, cette page du manuel de survie me parle beaucoup :)J'en connais meme qui pourraient l'accrocher au dessus de leur lit, ou le réciter tout les matins ...