Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Royal inconnu

11 Mai 2007 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Runes


 

Dédicace tortueuse : A Myrtille - qui est bien trop bonne pour se faire en gelée, comme pas assez conne pour être engueulée.

La mort m’étant impossible à vivre, voici la stèle de tous les possibles ; ma trace sur une pierre d’éternité. Il en va de ma survie.

Les Nicolas de l’autan emporte un antan
Que l’inspiration tisse de ses lois ;
La hulotte aliène les vents
Et les X sont rois.

Dieu est un snipeur d’âmes, parfois.

Nous étions des mômes rêveurs
De centre et de modems.

Il y a des idoles jaunies
Que l’exil blâme
Et des Joconde blasées

Je leur ai dit de tromper leurs ailés fantômes.

Blâme la horde qui boit
Et danse dans les bois

Les taureaux se tuent trop tôt.

Le journal dénigre des vestes
Que les veuves sèchent amères ;
En exil, le maître des lieux sieste
Et l’ordre est pur malt.

Les tortues se tuent bien à tort.

J’entends clamer les envieux
Dont les couilles sont en or ;
Le cénacle est vieux
Et je dors.

Fuis les licornes qui s’aspergent
Et s’enfilent sur la berge.

Le hasard ne gazouille jamais.

Nous étions des juges malades
De jungle et de grenades.

Je leur ai dit d’évangéliser ces zèbres permanents.

Il y a des reliques sclérosées
Que la race interroge
Et des terres cursives.

J'irai forger le hasard sur ces possibles herbages.

Je vois divaguer les sondeurs
Dont les détours sont rustiques ;
Le marcheur est oblique
Et j’ai peur

Frappe le singe qui se gratte
Et traîne dans nos pattes.

J'irai gronder l’Indien sur l’agora vernale.

Nous étions des migrants blindés
De marbres et de gréements.

L’intouchable caresse sa tombe
Que les pantins cirent bravement ;
Dans l’ombre, des abeilles tombent
Et le ciel est blanc.

L’animateur mate à huit heures.

Nous étions des poètes farcis
De plaies et d’offenses.

Je leur ai dit d’ameuter les lièvres troublants.

Les huîtres baillent sans bruit.

Nous étions des vents bloguant
De cœur et d’ouragan.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wawaron 26/08/2007 03:39

«Fuis les licornes qui s’aspergentEt s’enfilent sur la berge.»Ça a une signification cachée ?

Doudou j 12/05/2007 20:12

De tous c'est mon préféré !Merci !

myrtille 12/05/2007 12:38

Loup-Garou, vous m'avez comprise !(merci c'est très beau)

petiterenarde 12/05/2007 11:50

ah, çà faisait longtemps !c'est vrai qu'on aurait pu en réclamer du manuel...ouais... on aurait pu ! biiises

laouen 11/05/2007 22:04

c'est énorme..si si, je le pense vraimentbises