La porte avions-nous ?

Publié le 12 Avril 2007

 

Beaucoup, à force d’enfoncer les portes ouvertes finissent par sortir de leurs gonds et par prendre la porte en la claquant
C’est vrai que prendre la porte est paradoxalement un bon moyen de la fermer.
Moralité : Qui est sans porte, s’emporte et sans gond consent à ce qu’à son insu, sa voix soit sans issue.

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Lagans

Repost 0
Commenter cet article

akhenathon 13/04/2007 09:52

J'ai rarement vu, des gens avec une porte sous le bras. D'ou ; s'ils l'ont prise, ils ont dus la laisser quelque part pour se retrouver à la rue sans rien.Question : Ou sont passées toutes ces portes ?Je m’emporte un peu mais je porte à votre attention une réflexion d’importance !Et qu’importe le flat gond pourvu gond né livresque !

Tippie 12/04/2007 23:23

Je ne sais pas comment tu fais pour trouver tout ça mais je suis admirative.Bises.

Nicolas 12/04/2007 22:55

Je n'avais pas remarqué le titre ! Ca vole haut !

Nicolas 12/04/2007 22:54

Il m'importe de trouver celle de sortie sinon, je serai triste comme une de prison. De toute façon, après être entré par la petite, je ferai pour sortir par la grande car ici on ne la trouve jamais close en espérant que vous ne mettiez pas la clé dessous.

Nijenn 12/04/2007 22:01

Werewolf, laisse Maigret tranquille ! Pour les envols (avec ou sans ponts), t'as pas besoin du loup. Lothar, quand on ferme une porte, une autre s'ouvre. Et lycée de Versailles. Mais les clefs ? Les clefs sont le seul problème. Relisons nos classiques.

werewolf 12/04/2007 20:04

voilà qu'à l'approche des ponts (d'envol?), le loup se prend pour un chien jaune !