I fuck the queen (avec sa gracieuse permission)

Publié le 17 Septembre 2005

Tout le monde connaît le mot anglais « fuck » qui foisonne, notamment dans les films anglo-saxons – en version originale, bien sûr » ou les chansons et qui est l’équivalent du mot français « niquer »
Sur certains emplois de ce mot, vous pouvez aller consulter utilement la note de Tippie dans son blogue « So Tippie-cal » qui est en lien à droite, mais pas maintenant parce que je cause, là.
Peu de gens connaissent toutefois l’origine de ce mot et force est pour moi maintenant de réparer cette lacune :
En fait, ce mot vient de l’ancien droit coutumier anglais qui interdisait à quiconque de faire des enfants sans la permission du roi (donc de forniquer sans sa permission, car à l’époque on baisait utile le plus souvent et il n’y avait pas de capote)
Pour faire crac-crac ou s’amuser à la bête à deux dos et consécutivement faire des enfants, il fallait demander l’agrément royal aux autorités qui vous remettaient un panneau à clouer sur la porte pendant le rapport. Sur le panneau était écrit F.U.C.K. pour Fornication Under Consent of King (Baise avec la permission du roi)
Une autre source voudrait que cette permission du roi fut celle de Henri VIII qui après un grand dépeuplement de l’Angleterre, autorisa les bagnards et les prisonniers à baiser profusément avec toutes les prostituées disponibles et ce, en toute légalité. Et « fuck » serait alors le sigle de
Fornication under Control of King.
Le sigle est donc devenu au fil des siècles cette expression très suggestive.
La langue française connaît peu ce genre de glissement d’un sigle vers un mot. On pourrait sans doute penser à SNCF qui n’est plus vraiment un sigle maintenant, mais dire à quelqu’un : « je te sncf connard » ne sera pas compris. (A part vouloir mettre quelqu’un dans le train ou plus vrai, lui mettre quelque chose dans le train !)
Les mots et expression « fuck », « forniquer », « niquer » et « nique ta mère » ont donc la même origine : le mot anglais et français « fornication » qui a pour racine le mot latin fornix qui signifie, « lieu de plaisir ».
Connaissant un peu le droit anglais qui est très coutumier et largement oral (je vous en prie, hein !), il est fort probable que cette obligation de l’agrément royal n’a jamais été abrogée et que théoriquement, elle est encore en vigueur aujourd’hui. Ceci étant, si la peine à ce manquement est de la prison, il faudrait mettre tous les anglais sous les verrous…
Cette coutume n’est pas applicable en France et ce n’est pas la peine d’écrire à Jacques Chirac pour lui demander la permission de baiser.
Quoique… Chiche ?

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gino123412 31/12/2005 18:52

J'ai une autre hypothèse sur OK, une seconde option montre que cela viendrait du grec : ola kala qui veut dire tout va bien, et qu'on abrègerait OK !Les anglais aurait repris l'abreviation.

fred 13/12/2005 13:22

L'univers est fini puis qu'on prétend qu'il en existe d'autres semblables au notre.C'est pas moi qui le dit mais des scientifiques avertis, ont-ils raison ?En tout cas je pense qu'il n'est pas mesurable, comme la connerie. Et si on maintient la comparaison entre les deux savoir qu'il existe plusieurs n'est pas forcément rasurant.

Glad 03/10/2005 19:54

Non serieux, c'est trop fort c'que tu dis là !LU & APPROUVE !

yann 19/09/2005 15:45

oui, bon post, et merci pour le renseignement

martinlothar 18/09/2005 19:24

Tippie : Je suis OK et KO à la fois. Dans certaines boites, KO signifie aussi "cas zéro" CAD : Dont il ne faut absolument pas parler. LOL !

Tippie 18/09/2005 17:26

LOL! OK (*hum*) bien trouve!Pour ajouter ma pierre a l'edifice: puisqu'on parle de OK: "K.O." ca vient de "knocked-out" (ou knock out). C'est aussi une unite de mesure en informatique (kilo octet).Quand on dit "Je suis KO", c'est bien evidement du premier sens que l'on parle.. :opVoila, tout le monde le sait deja mais j'avais envie de le dire. Na!

martinlothar 18/09/2005 16:27

laouenanig : Il n'y a pas besoin de parler anglais pour baiser. Toutes les langues sont valables.Shéra : Pas dac. Laissons notre roi mourir en paix, sachant que comme tout bon politique, c'est lui qui finalement nous baisera.Tippie : je te dois cette note donc merci. En Hollande, seuls les hamsters mâles niques les hamster dames.Myrtille : Pas de panique, sinon tu vas l'avoir dans le dos (ssier)Werewolf : ça va min fieu ?Get low : heureux de te revoir. Apparemment ça va bon train pour toi.Marianne : Bienvenue. Merci pour ce com. Effectivement OK est un sigle militaire qui signifie zéro killed (zéro mort) que l'on inscrivait dans le journal de bord au retour d'une mission.

Marianne 18/09/2005 16:02

Très instructif ! :-) D'ailleurs OK est aussi un sigle à l'origine, enfin pas exactement puisque le O signifie zéro. Mais c'est vrai, j'ai beau me creuser la tête, je ne vois pas de mot équivalent en français...

Get Low 18/09/2005 15:16

Conclusion : fuck la sncf.

werewolf 18/09/2005 01:15

T'arrives ?: c'est pleine lune et j'ai la dent!

myrtille 17/09/2005 22:04

L'autorisation est-elle permanente, ou bien valable combien de temps, ou combien de fois ?Faut-il préciser sur la demande les modalités de l'acte (durée prévue, lieux, orifices utilisés, etc.?)Mieux vaut faire les choses correctement, pour ne pas risquer de devoir renvoyer le dossier plusieurs fois.D'ailleurs, peut-on demander le remboursement des frais d'envoi ?

werewolf 17/09/2005 21:56

mon dernier com. n'est pas passé, alors je recidive:Adieu ! certain garou iniqueauquel je fais la nique(librement adapté de Scarron)

Tippie 17/09/2005 21:55

Alors en Hollande, il faudrait dire "fucq" ? :o)Excellente note! (une fois de plus!) ^__^

schera 17/09/2005 21:21

Toi d'abord !! lolJe fais une proposition : lançons une grande oppération blogaire (mais également à l'ensemble du reste de la France, voyans les choses en grand !): faisons tous une demande de baiser en bonne et due forme à notre cher président de la République (main sur le coeur, un peu de respect svp !). Ce serait marant que le service postal de l'Elysée se retrouve avec des centaines de demande d'autorisation de forniquer ! En plus, cela ne nous coutera rien étant donné qu'il n'y a pas besoin d'affranchir un courrier destiné à notre cher président de la République (main sur le coeur, un peu de respect que diable!)Alors ??!!! Dac ou pas dac ??!

laouenanig 17/09/2005 20:47

si tu écris à Chirac en anglais, il ne pigera pas.donc, on peut le faire!!!!m'en vais faire le plein de gas oil..mon stylo est à sec :-)

Martin Lothar 01/07/2005 20:25

Chad : Décidemment ce mot déchaîne les curiosités.Le lien de Fred est évidemment très intéressant, mais en matière d'étymologie personne n'aura le dernier mot !Mon explication n'est pas fausse, elle n'est que partielle dans la mesure où l'acronyme FUCK (qui est attesté par des textes juridiques anglais) a bien sûr été fabriqué sur la base d'un mot courant (le mot saxon ou germanique "fuck" qui voulait dire grosso modo "mépriser" (à fouiller)Mon explication est donc un complément qui montre combien les mots (comme les gens) ont des origines et des évolutions erratiques et pour le moins obscures.Il va falloir que je fasse une nouvelle note sur ce mot qui m'attire beaucou de visites intelligentes et sympathiques !

chad 01/07/2005 16:19

et oui ce que tu ennonces est faux: cf version anglaise de wikipedia (pour ceux qui comprennent un minimum l'anglais):False etymologiesOne reason that the word fuck is so hard to trace etymologically is that it was used far more extensively in common speech than in easily traceable written forms.There are several urban-legend false etymologies postulating an acronymic origin for the word. None of these acronyms was ever heard before the 1960s, according to the authoritative lexicographical work, The F-Word, and thus are backronyms. In any event, the word fuck has been in use far too long for some of these supposed origins to be possible. Some of these urban legends are:That the word fuck came from Irish law. If a couple were caught committing adultery, they would be punished "For Unlawful Carnal Knowledge In the Nude", with "FUCKIN" written on the stocks above them to denote the crime. That it came from any of: "Fornication Under Carnal/Cardinal Knowledge" "Fornication Under [the] Control/Consent/Command of the King" "Fornication Under the Christian King" "False Use of Carnal Knowledge" "Felonious Use of Carnal Knowledge" "Felonious Unlawful Carnal Knowledge" "Full-On Unlawful Carnal Knowledge" "For Unlawful Carnal Knowledge" "Found Under Carnal Knowledge" "Forced Unlawful Carnal Knowledge", referring to the crime of rape. There are unproved stories that fuck arose as an abbreviation of one of the versions containing "unlawful":In armed forces log books , when reporting courts martial of men accused of homosexual intercourse.[citation needed] On tombstones around English cemeteries, referring to being put to death for crimes against the state and the church.[citation needed] No such tombstone has been provably found.