Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

I fuck the consent of the king

13 Décembre 2005 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Runes

Aujourd’hui, une de mes nouveaux commentateurs, Fred, (bienvenue !) m’a fait gentiment remarquer que ma thèse sur l’origine du mot anglais « Fuck » publiée dans ma note du 17 septembre dernier (en lien en bas de cette note, pub) n’était qu’un colportage honteux.
En effet, je vous avais écrit que le mot FUCK était l’acronyme de l’expression anglaise « Fornication Under Control of King »
Ce qui serait complètement faux de chez Débile.
Une galéjade de collégien quoi.
Ledit Fred me procure en plus une adresse où toutes les explications sont apportées sur la véritable origine.
Il s’agit d’un site « SNOPES » que je vous mets en lien aussi en fin de cette note.
On y apprend qu’en fait, FUCK, viendrait tout bonnement et tranquillement d’un mot allemand « fuck » et de l’indo-européen « *peuk » qui aurait plus une connotation d’hostilité ou de menace que de fornication, in fine (ou au commencement en fait)
Ce site mentionne également la rareté des mots acronymiques avant le siècle numéro 20 de chez Notrére, même dans la langue de Shakespeare et des Rolling Stones.

A l’instar de Fred, cette première explication acronymique de ce mot me séduisait, bien que je savais par ailleurs que le mot « golf » avait lui aussi une étymologie notoire et acronymique des plus farfelues savoir : « Gentlemen Only Ladies Forbiden » (Pour les Hommes seulement et interdit au femmes) qui faisait passer ce jeu pour une détente de vieux garçons misogynes.
Je vais donc rechercher l’origine de ce mot golf qui évoque certainement d’ailleurs un problème de trou de balles.

Merci Fred.

Lien du loup :
Ma note du 17/09/2005 :
http://martinlothar.canalblog.com/archives/2005/09/17/814826.html

Le site « Snopes.com»
http://www.snopes.com/language/acronyms/fuck.htm

Fin de loup

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saturnin Abadie 15/12/2005 21:51

Il faut se méfier de ceux qui prétendent savoir d'où viennent les mots. Pour preuve vous noterez que le mot bigourdan ne vient pas, comme l'ont prétendu certains, de bigorneau. Il faut ici, non pas chercher dans les dictionnaires étymologiques mais dans un ouvrage de géographie: Même pendant les fortes marées d'équinoxe, la houle et le vent n'arrivent pas à transporter ces charmants plantigrades jusqu'ici, dans nos belles Pyrénées. Non, bigourdan vient de la prononciation du bègue Joséphin Artigusse (1856-1923) qui disait tout le temps: "gougourdan" ou "gogore". D'où les mots Bigorre et bigourdan. Merci de votre écoute.

Mlle Moi 14/12/2005 11:40

Arf, l'indo-européen a bon dos :D Ca me rappelle la fois où on a essayé de faire dériver "grouick" de "grotesque" selon des règles de changement phonétique vraisemblables :D

Martin Lothar 14/12/2005 09:59

Camille et Amarante : L'humour et l'imagination sont souvent plus intéressant que la simple réalité ; même en étymologie.Crooke : Ce ne serait pas imaginaire sans doute de voir dans le mot indo-européen cité "*peuk" une racine commune du germanique "fuck" et du latin "fornicatio"Vive l'indo-européen.

Crooke 13/12/2005 22:05

ne viendrait pas tout simplement de fornicatio? (avec le "rn" qui serait tombé, comme ça là par hasard, de la racine "fornic")???(et vive le latin)

Amarante 13/12/2005 21:05

Etant donné qu'en ce moment, j'ai besoin que mes mornes journées soient éclairées d'un brin d'humour, je préfère de loin la version acronymique (de fuck comme de golf). Si tu as dégotté un étymologiste de plus, où va le monde ? et ce blog d'ailleurs ?

Monsieur Camille 13/12/2005 20:49

Ma thèse à moi c'était : "Fornication Under the Crown of the King".