Tel Tell, Apollinaire et autres cons quérants

Publié le 10 Janvier 2006

Tiens, aujourd’hui, c’est la fête des Guillaume.
J’aime beaucoup ce prénom et je me demande souvent pourquoi.
C’est bizarre, hein !

Il a été un des prénoms les plus portés au moyen âge : Au siècle n° 15 en France, un bonhomme sur cinq s’appelait Guillaume à tel point qu’il est devenu synonyme de « quidam » dans pas mal d’expressions, nous dit Jean Favier à propos d’un certain Guillaume de Villon qui donna son nom de famille à un certain François de Moncorbier.

Puis le Guillaume a peu a peu disparu pour revenir au siècle n° 20 où il a pété tous les records dans les années 80.
J’ai un vieux pote qui s’appelle Guillaume et pendant longtemps, il a été le seul de sa génération à se prénommer comme ça : Ce n’était pas à la mode encore !
Je ne vous raconte pas tout ce qu’il a entendu : Les enfants sont vraiment méchants entre eux.
« Hé Guillaume Tel et faune »
« Guillaume le con quérant »
« Guillaume as-tu bien déjeuné »
« Hé Guillaume, Apolline ère ! »
Etc…
Pfff !

En fait, les Guillaume nous viennent tout droit de Germanie : A l’origine, c’était le prénom « Wilhelm » composé de « wil », volonté ou souhait et de « helme » casque ou heaume.
Bref, c’était le prénom ou le nom d’un guerrier un peu opiniâtre, pour ne pas dire têtu.
Une tête brûlée quoi.
Ou d’un grand et doux rêveur, plein de projets.

Les saxons ayant eu la bougeotte, le Wilhem est devenu Willem (en Zoolande) puis William en Grande-Bretagne.
Le Wilhelm et le William ont produit des Wil, des Willie, des Willy (tiens, salut toi !) et des Liam (très à la mode en ce moment en Angleterre)
D’ailleurs, la reine Mathilde de Normandie appelait son Jules (et conquérant) « Willem » et non point Guillaume.
Autres variantes :
- Breton : Gwilherm
- Français et occitan : Guilhem
- Espagnol : Guillermo
- Italien : Guglielmo

Bon,  je me suis demandé longtemps comment Wilhelm avec un « W » a pu devenir Guillaume avec un « Gu ».
Je n’ai jamais trouvé une réponse précise et j’en suis venu à la supputation suivante : Les langues d’Oil (du Nord de l’Europe quoi) étaient en général peu écrites contrairement aux langues d’Oc par la force du latin.
Quand on a commencé à faire la langue française, à l’écrire et à l’orthographier, on s’est servi de l’alphabet latin qui fréquentait peu les lettres barbares telles le « W »
Les copistes, clercs et autres moines ont donc par défaut, ou sciemment, par « impérialisme linguistique », acclimaté ces graphies ou syllabes barbares avec l’alphabet qu’ils avaient sous la main.
C’est une explication.
D’ailleurs, dans une de mes précédentes notes, je vous avais déjà signalé la transformation du « wèpe » picard en « guêpe » française.
On peu constater la même chose avec le « Wales » anglais et le pays de Gales français.

Autre énigme : Pourquoi le Wil ou le Willy sont-ils devenus le Bill ou le Billy.
Autre supputation de chez moi : Les jeunes enfants babillant ont beaucoup de mal à prononcer d’emblée le son « oui ».
Ainsi, quand ils appellent leur grand frère ou autre Willy, ils ont plus tendance à utiliser la syllabe « b »
Et toc, c’est dans la poche : Tu ne t’appelles plus Wil mais (Buffalo) Bill ; ni Willy, mais Billy (the Kid).
On peut ainsi traduire « Bill Gates » de chez Microsoft par « Guillaume Portes », mais par contre, c’est stupide de traduire « Windows » par « Guindogus »
Pfff !

Bonne fête les Guillaume et les Willy & Cie ! (Au deuxième fils préféré de Tétaclacs, auteuse sur Frivoli, en lien à droite pub et à mon bon vieil Apollinaire !)

« Et mon verre se brisa dans un éclat de rire »


Fin de loup

 

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Willy 13/01/2006 19:43

je ne suis plus trop souvent sur internet ses temps ci (revisions obligent) ....Je viens passer aujourd'hui en me rappellant qu'une note était prévu pour la sain Guillaume ( et donc Willy aussi) il esttoujours ici bien ce blog ! BRAVO ;) continue, c'est un vrai plaisir de te lire !!

laouenanig 11/01/2006 16:33

merde, merde, merde...j'avais oublié que le 10 c'était la fête des Guillaume..le 10 est un jour très très noir pour moi, çà m'était sorti de l'espritet je suis sure que j'en ai raté un..mais alors, sure....à tous les Guillaume qui me lisent:bonne fête en retard!!!!!!!l'oiseau, rouge de honte

werewolf 11/01/2006 14:11

Guillotin aussi du reste,qui le pôvre est accusé d'avoir "inventé" la guillotine alors qu'il n'était que le rapporteur de la proposition d'adoption de ce moyen de decapitation, étudié en réalité par le chirurgien Louis (l'appareil était d'ailleurs initialement appelé "louisette")Guillotin, n'est donc au guillotinage ce que ....Simone Weil est à l'avortement...(un peu osé comme raccourci ! hmmm!)tellement sulfureux, cet homme, que sa ville natale [Saintes (17)] ne se vante pas de ce lien...

werewolf 11/01/2006 10:21

..également de Guillaume, tous les nom de familles tels que Guillot (;-)), Guyot, Guilhot...

Tippie 10/01/2006 21:24

Tiens, ben je m'en vais souhaiter une bonne fete a mon frere alors! Bien vu.(Et lui soumettre ta note par la meme occasion ;o) )

ab6 10/01/2006 20:48

le vers d'appolinaire, je l'adore !belle note, je vais faire uncopier coller e tl'envoyer a mes deux copains guillaume !!!