Soignons notre épiclèse

Publié le 2 Mars 2006

Hier, j’ai parlé de Mars et d’autres dieux romains.
J’avais déjà signalé dans une précédente note (que je n’ai pas le temps de chercher) que beaucoup de religions antiques étaient relativement cool quant à l’usage que le péquin moyen pouvait faire des dieux et des déesses (et de leur image aussi, hein !).
Selon les régions, les villages ou les provinces ainsi, le dieu Mars (au hasard) pouvait avoir des vertus, des vices, des attributs et des histoires tout à fait différentes.
Pour tout dire, le père Mars était déjà un clone du dieu grec Arès.
Quand j’écris clone, il faudrait plutôt dire une réplique bien sympathique du Père Arès.
Parce que celui-là c’était quelque chose hein !
Il était honni de tout ce qui vivait sur terre ou pas et même qu’à l’Olympe (Club fermé et branché pour éternels divins de chez Tousexes et Tousâges) il était le plus souvent persona non grata.
Rien qu’à entendre ses surnoms, on a vite compris :

  • Arès le fléau des hommes ;

  • Arès le brutal ;

  • Arès l’assaillant des remparts ;

  • Arès le souillé de sang.

Et j’en passe et des pires…

Pour les Grecs de tout poil, Arès était le dieu de la brutalité et du carnage.

C’était la personnification de la barbarie.

Il allait au combat avec sa sœur Eris (La Discorde) et ses fils Déimos (La Terreur) et Phobos (la panique ou la Peur)

Vous voyez le genre de la famille !

Toutes ces épithètes que l’on donne ainsi aux dieux, aux rois, aux héros (Philippe le Bel, Louis le Grand, Jean le Bon) s’appellent savamment des « épiclèses » (du Grec epíklêsis, « surnom »)

L’épiclèse la plus populaire de Mars était « Gravitas » ou « celui qui marche à grands pas » (sic)

La déesse Athéna avait une épiclèse : « Niké » (Niké, pas niquée hein !) c’est-à-dire, « la Victorieuse » ou « celle qui apporte la victoire » (d'où l’origine d’ailleurs de la marque d'équipements sportifs « Nike »)

Bon, pourquoi nous autres blogueurs n’aurions-nous pas notre épiclèse hein ?

Il y aurait par exemple (en lien à droite, pub) :

  • Lewis le coléreux ;

  • Ennairam la Capricieuse ;

  • Ennairam la Fantaisiste ;

  • Laouenanig Celle qui est face au vent ;

  • STV, L’ouvreur de portes vers ailleurs ;

  • M. le Trancheur de vie ;

  • Myrtille, Celle qui nous blogue ;

  • Roxane au Carnet bleu ;

Et Martin Lothar le…

Tiens, quelle épiclèse pourrais-je bien avoir ?

Le…

Epiclèse ?

Et pis zut hein !

Fin de loup

 

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Enn' 04/03/2006 19:49

mais pas précoce hein ?Pff...Je n'ai pas pu m'en empêcher...

Chris 04/03/2006 14:10

Et adidas? ça vient de quoi?? ;op

Bluemoon 03/03/2006 18:28

Oui, le grand hospodar, c'est bien. En tchèque hospodar signifie cultivateur. C'est parfait pour Martin, dans tous les sens possibles.

Doudou Janis 03/03/2006 15:18

Martin Lothar, le Grand hospodar.

Doudou Janis 03/03/2006 15:18

Martin Lothar, le Grand hospodar.

Mlle Moi 03/03/2006 13:43

Allez, pour me faire pardonner;Martin Lothar, conteur d'histoires (prononcé "histoares", ca rime encore mieux :)

Mlle Moi 03/03/2006 13:26

Désolée, pas fait exprès! *sifflote en prenant un air ingénu*

Bluemoon 03/03/2006 10:31

Martin Lothar Le Généreux.

Martin Lothar 03/03/2006 09:54

Mlle Moi : C'est malin. STV s'est précipité sur ta taquinerie comme une mouche sur un paquet de m... Pfff !

STV. 03/03/2006 09:50

Mlle Moi : si si, elle est parfaite cette épiclèse ! MartinLothar, l'iculateur (di mouches).:D

Monsieur Julien 03/03/2006 00:43

pour info : le dernier film était pouic-pouic...

Mlle Moi 02/03/2006 23:13

l'i-culateur? euh nan, j'ai rien dit, laisse tomber :D

STV. 02/03/2006 21:20

Le chieur ?Le Lewisophile ?L'homme-garou ?

lewis 02/03/2006 21:09

Ou le loghorrible ?

laparhasard 02/03/2006 20:56

Le penseur bête

werewolf 02/03/2006 20:49

le lycanthrope ?