Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

De Clovis à Loulou en passant par la Lorraine

3 Septembre 2006 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Le Dico

L’étymologie est une grande chose.
Je ne sais pas si c’est une science (exacte) mais tout au moins c’est une passion très enrichissante.
Bon d’accord, c’est un peu un passe-temps de vieux comme la généalogie…
Ceci étant, quand des vieux machins à jeter et un peu cultivés se penchent quelques heures sur les racines des mots, ils comprennent alors avec jouissance combien il est agréable, riche et beau de parler leur langue.
Ils regrettent aussi bien souvent de n’avoir pas été dans leur jeunesse acnéique ou pas, plus fidèles à cette langue et à l’Histoire plutôt que de « rouler » des pelles à tour des bras à d’autres langues dont ils ne souviennent même plus du nom du ou de la propriétaire
Je ne mentionnerai pas la marque du soutien-gorge ou plus exactement du nom de l’inventeur de cette foutue attache qu’il est impossible de détacher dans des temps raisonnables !
Mais il faut que jeunesse se passe hein !
Sinon qui passera ?

L’étymologie des noms propres et des prénoms est particulièrement bandante.
Dans ce blogue, je vous avais déjà expliqué à quel point les Billy étaient proches des Liam…

Penchons-nous sur le prénom « Louis »
C’est celui d’un saint homme et aussi de pas moins de 18 rois de France (dont le saint).
Je ne vous parle pas de l’Allemagne ou d’autre Bavière.
Je ne vous parle pas des Carolingiens et autres Mérovingiens.
C’est un prénom des plus « européens » et par conséquent, des plus mondiaux (Pour peu de temps encore, hélas ou pas).

Dans les temps anciens, nous n’étions pas vraiment nommés : Nous étions Truc fils de Machin et il valait mieux que ce Machin-là ait une renommée de préférence guerrière.
Je ne vous parle pas des filles qui comptaient pour du beurre et qui tout au plus servaient de matrice.
Bref les garçons étaient faits pour mourir glorieusement et tuer sauvagement, et les filles pour engendrer en douleur et mourir atrocement.
On engendrait et l’on mourait pour la gloire et accessoirement pour la survie de l’espèce.
Malheureusement ou heureusement, je ne sais, ce n’est plus vraiment le cas (ou le projet) actuellement.
Toujours est-il qu’un nom ou un prénom se méritait dur.
C’était plus un surnom ou une épiclèse (Aujourd’hui on dit un pseudo)
Bref celui qui avait massacré copieusement un certain nombre de gens et qui, au soir de la bataille, était toujours vivant, pouvait se choisir son petit nom.
C’est ainsi qu’un jeune guerrier franc (et bientôt euro) devant roi de son peuple sous le nom de Hlodowig qui se déclina plus tard sous celui de Clodowig, Clovis, puis de Ludwig, Ludovicus, Ludovic et enfin de Louis.
Le pseudo « Hlodowig » est composé des racines « hlod » (« renommée », « illustre ») et « wig » (« combat »)
Bref, en matière de casse-tête et de vase (pas encore chinois ou Ming) ce n’était pas une lopette, hein !
Notez que le nom Clodowig était celui d’un des neveux de Clovis et qui fonda un ermitage dans un patelin près de Paris qui se nomme aujourd’hui Saint-Cloud (Saint Clodowig).

Le Clovis a cependant certainement eu un compagnon de combat (un frère jumeau ou un ennemi) qui n’était pas non plus le dernier des éventreurs et qui a obtenu un surnom similaire : « Hlothari » qui donna Clotaire, puis Lothaire et Lothar.
(De Hlod (gloire, renommée) et hari (armée).
Un Lothaire donna d’ailleurs son nom à la belle et illustre province de Lorraine.
Bref, Louis et Lothar étaient des gens très proches, connus, renommés, redoutés et certainement très chiants dans leur domaine hein !

Comme les Wilhelm et autre Guillaume, c’était des courageux, mais aussi des téméraires sur les bords (du Rhin) hein !
D’ailleurs, il y a un certain jeune Ludwig qui s’est permis récemment par commentaire sur mon blogue de me traiter « d’Antiquité »
Bon, il aurait certainement pris mon pied au cul si je ne savais qu’il allait rentrer bientôt en classe !
Bien fait !
Il ne va plus rigoler maintenant, hein !
Tare ta gueule à la récré Ludwig !

Fin de loup

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ludwig 06/09/2006 19:37

Même pas peur !Et puis la rentrée c’est hibou, il y plein de jolies blondes (et des rousses, et des brunes et des noires… je prends tout), et puis j’aime bien l’école na et puis à ton âge, il ne faut pas essayer de foutre des coups de pieds au cul, c’est un truc à faire une chute et à ce fracturer le bassin. Allez, va manger ta bouillie, c’est l’heure. :-)

Philippe Gras 04/09/2006 18:58

Pas vraiment d'avis sur l'étymologie, en tous cas moins que sur l'étylomètre. En revanche, je suis heureux d'apprendre que je ne suis pas le seul à se faire avoir en ce bas monde par ces saloperies d'agrafes de soutif. Car il s'agit d'agrafe, de "grafe, crochet, ancien français" nous dit le Larousse.

werewolf 04/09/2006 09:07

va jouer avec ton ballon, Hlothari !

Alf 03/09/2006 20:58

Le premier qui touche à mon chaton pendant la récré, je le défigure à la sortie !!! MIAOU !